Bébé fait ses premiers pas : en avant, marche !

  • partie 1/3

    De la position debout à la marche : les étapes de l'exploit

    Le post filmé par papa et envoyé à la famille sur facebook l'atteste, ça y est, il marche. Quelle fierté ! Et que de progrès depuis le jour où il s'est retourné seul sur le ventre… Voici les dernières étapes qui ont mené notre aventurier à passer tout seul de la position debout à la marche.

     

    iStock_000009928918_Large

     

    Nous sommes souvent impatients de le voir marcher. Or, pour lui, marcher n'est qu'une étape de plus parmi d'autres toutes aussi importantes. Il est déjà bien autonome, peut déjà largement découvrir le monde et faire ses expériences à quatre pattes alors pourquoi se presser ? Il a l'intention d'aller à son rythme et de se lancer sur deux appuis lorsque qu'il se sentira prêt.

    Le cabotage

    Pour s'entraîner, le bout de chou commence par faire du « cabotage » : appuyé contre le canapé, il décale ses bras et ses pieds et se déplace latéralement pour aller voir de plus près ce joli coussin coloré. Attention, il faut faire des pas de côté sans être déséquilibré !

     

    Pour s'entraîner, le bout de chou commence par faire du « cabotage »

     

    « Je franchis les angles, encore une étape ! »

     

    Maintenant qu'il est à l'aise pour filer le long des meubles, notre aventurier affine encore l'organisation de ses mouvements. Toujours avec un support, il déplace différemment ses mains et ses petits pieds pour contourner l'angle de la table basse et attraper le magazine. C'est un peu compliqué au début, mais bébé est plein de ressources et bientôt le « passage des coins » est une formalité !

     

    Bébé passe d'un support à l'autre

     

    Notre cascadeur est sur le point de marcher : il fait le tour de la table en s'y tenant, circule le long du mur, tend le bras pour atteindre la chaise et change de support. La chaise glisse, cette fois, il découvre comment se déplacer vers l'avant tout en se tenant.
    " Le chariot de marche ou porteur est très pratique, il permet à l'enfant de d'avancer avec un appui qui n'est pas stable. Mais attention, il faut qu'il arrive à se mettre debout sans l'aide de l'adulte. Si c'est l'adulte qui le pose devant ou qui bloque le porteur, il risque de se laisser entraîner par l'objet. Lorsqu'il est bien familiarisé avec, il peut alors utiliser ce mode de déplacement pour aller où il veut, en particulier à l'extérieur. C'est un excellent moyen pour patienter avant la marche totalement autonome. Il avance, tourne, recule, se pose assis dedans ou pose son doudou selon son jeu du moment. " nous dit Michèle Forestier, kinésithérapeute spécialisée dans le développement de l'enfant.

    Bientôt l'envol sans les mains ?
     

    En avant, marche !

     

    De plus en plus, bébé tient debout sans l'aide de ses mains.
    Un beau jour, il lâche une main, puis l'autre et fait quelques pas hésitants jusqu'à nous ! Attention, ne lui tendez pas les mains : il va se précipiter vers vous alors qu'il n'est pas suffisamment prêt… Pendant quelque temps il va prendre ses marques, alterner entre quatre pattes et la marche et gagner en assurance. Il s'est tellement bien préparé à ce moment qu'il n'a pas peur de tomber. Il connait son corps et son espace, il a développé son équilibre et sa musculature pour arriver naturellement et sereinement dans le monde des bipèdes !
     

    Il est inutile de tenir les mains de bébé pour lui apprendre à marcher. Il doit passer cette étape seul, lorsqu'il sentira qu'il a suffisamment d'équilibre, de force dans les jambes pour se lancer.

    Un beau jour, assis au milieu de la pièce, il se dresse seul debout… et fait quelques pas jusqu'à maman.

  • partie 2/3

    Le monde des grands est à bébé

    Si bébé avait déjà acquis son autonomie à quatre pattes, le fait de trottiner sur ses deux pieds le fait accéder au « monde des grands ». Debout et affranchi des supports notre petit curieux expérimente toujours plus. L'éveil continue…

     

    iStock_000005107596_Medium

    Bébé porte le monde

    Depuis qu'il escaladait partout, plus rien n'arrêtait bébé dans ses explorations. Maintenant qu'il marche, ses mains sont libres et il peut transporter ses trésors découverts d'un bout à l'autre de la maison.

    Les mains libérées, bébé touche et manipule encore plus : sa motricité fine s'améliore, il peut saisir délicatement un objet entre le pouce et l'index ou empiler des cubes.

    Le petit loup affirme aussi son équilibre : pas si facile de porter un ballon aussi large que soi, il faut de la concentration !

    Les mains libérées, bébé touche et manipule encore plus : sa motricité fine s'améliore

     

    Une vue panoramique sur la vie

     

    Certes, notre aventurier regardait déjà de toute sa hauteur en étant debout. En marchant seul, il peut profiter de ses déplacements pour observer sans être concentré sur son support. Il tourne la tête et le corps facilement dans toutes les directions, agrandit encore son champ de vision, va vers le bruit qu'il a entendu.

     

    Allons au grand air

     

    Il est plus agréable d'explorer le jardin en gambadant qu'à quatre pattes : bébé peut maintenant s'aventurer un peu plus loin sans s'écorcher dans l'allée ou se mouiller dans la rosée.

    Cela implique aussi de redoubler de vigilance et de bien surveiller les allées et venues de notre touche à tout

    Les aventures dehors nourrissent toujours plus l'éveil de bébé et son bien-être corporel. Ses progrès sont de plus en plus rapides : bienvenue dans le monde des grands !

     

    Il tourne la tête et le corps facilement dans toutes les directions, agrandit encore son champ de vision

  • partie 3/3

    Quelles chaussures pour notre petit marcheur ?

    Maintenant qu'il a fait ses premiers pas, il lui faut sans doute une bonne paire de chaussures bien solides, pense maman. Attention, ce n'est pas si sûr !

     

    iStock_000006961921_Medium

     

    Bébé a franchi toutes les étapes de son développement moteur, le voilà qui marche.

    Cependant, inutile de craquer trop vite pour une paire de chaussures rigide et montante, comme on aurait tendance à le penser.
    Pas plus que pour les phases précédentes bébé n'a pas besoin d'enfermer et de maintenir son pied, bien au contraire.

    A l'intérieur : vive les pieds nus

    Les chaussures ne sont utiles qu'à l'extérieur pour se protéger. «Dans la maison, si la température le permet, laissez bébé pieds nus autant que possible ». 

     

    Selon Michèle Forestier, kinésithérapeute spécialisée dans la motricité de l'enfant, être pieds nus permet au petit loup d'expérimenter de nombreuses sensations : frotter ses pieds l'un contre l'autre, sentir les différences de sol : le carrelage froid, la moquette douce, le parquet lisse… Encore des informations bien utiles à bébé pour prendre conscience de son corps.

    Cela lui permet également de renforcer tous les muscles de son pied dans la bonne position et de prendre de l'assurance.

     

    Dans la maison, si la température le permet, laissez bébé nus autant que possible

     

    Et s'il fait froid, un mot d'ordre : de la souplesse.

     

    S'il fait un peu frisquet, bébé sera bien au chaud avec des chaussettes antidérapantes ou des chaussons très souples. Ainsi, tous les muscles du pied entrant en jeu dans la marche peuvent travailler et il peut améliorer seul son équilibre.

     

    S'il fait un peu frisquet, bébé sera bien au chaud avec des chaussettes antidérapantes ou des chaussons très souples

     

    Les chaussures montantes : pas tout de suite !

     

    Les chaussures montantes sont inutiles lors des premiers pas de bébé : elles maintiennent le pied de bébé artificiellement et agissent comme des prothèses. De plus, compliqué pour notre acrobate de s'assoir et de faire du quatre pattes avec de gros godillots !
    Pour aller jouer dehors, il vaut mieux une paire de chaussures confortable mais qui laisse la cheville libre.

    Lorsque bébé maitrisera bien la marche et sera capable de faire de plus longues distances, il sera temps de lui offrir des chaussures qui tiennent bien le pied pour partir en ballade… Et de retour à la maison : hop ! En chaussons !

Notez ce grand dossier :