On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

À quoi rêve bébé ?

Bébé rêve-t-il vraiment ? À partir de quel âge ? Comment ? Et surtout de quoi ? On aimerait tellement pouvoir pister tout ce qui se passe dans sa petite tête…

À quel âge bébé commence-t-il à rêver ?

Si l’on part du principe, comme le suggère Freud, que le rêve c’est ce que le rêveur raconte, bébé ne rêve pas au sens strict du terme. Tout simplement parce qu’il n’est pas en mesure de le verbaliser et donc de le confirmer. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien au niveau du cerveau et des émotions lors de son sommeil. Bien au contraire ! On observe chez le fœtus des mouvements de doigts ou de paupières rapides (signes du sommeil paradoxal, la phase des rêves) dès la vingtième semaine de vie in utero. Ce qui pourrait laisser supposer que bébé rêve avant même sa naissance. Impossible à vérifier. C’est pourquoi les scientifiques parlent plutôt de « vie onirique » pour désigner l’intense activité cérébrale des nouveau-nés, qui « rêvent » plus de la moitié de leur temps de sommeil.

De quoi sont composés les rêves de bébé ?

Soyons honnêtes, on ne le saura probablement jamais. Toutefois, à regarder les tout-petits s’agiter, sourire, grimacer, froncer les sourcils ou lever le poing à l’heure de la sieste, on imagine aisément qu’il se passe beaucoup de choses dans leurs têtes ! On estime ainsi que les bébés rêvent deux fois plus que les adultes et que ces phases leur permettent de « digérer » les informations enregistrées en phase d’éveil. Leurs rêves sont donc très probablement composés de sons, de lumières, de couleurs et d’émotions qui deviendront de plus en plus complexes en grandissant.

À quoi ça lui sert de rêver ?

Même rudimentaire et assez éloigné dans les faits de la description que s’en font les adultes, le rêve est fondamental au bien-être du nourrisson. Il aide au développement du psychisme et permet l’assimilation des apprentissages. Comme pour les adultes, il va permettre à l’enfant d’évacuer les angoisses (« Maman, ne pars pas sans moi ») et les sentiments négatifs, ou d’exprimer ses désirs…

Le rêve est fondamental au bien-être du nourrisson. Il aide au développement du psychisme et permet l’assimilation des apprentissages.

À quel moment arrivent les cauchemars ?

Autour de 12 mois, bébé fait des nuits plus régulières, dort plus longtemps et… fait donc potentiellement plus de cauchemars. Comme les rêves, ils sont nécessaires au bon développement psychoaffectif de l’enfant, qui apprend ainsi à gérer ses angoisses. Contrairement aux terreurs nocturnes, très impressionnantes et qui se manifestent plutôt dans les premières heures de la nuit, les cauchemars surviennent généralement en deuxième partie de nuit, lors du sommeil paradoxal.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous