Que le rituel du coucher commence !

A partir de 4 mois, bébé ne s'endort plus une fois l'estomac plein et la couche changée. Plus de lui-même, en tout cas ! A Papa et Maman d'apprendre à leur tout-petit comment aller faire dodo. Histoire du soir, rideaux qui se baissent… De petites habitudes sont à instaurer.


Apprendre à coucher son bébé


Le tout-petit ne dort plus pendant la majeure partie de sa journée. A maintenant 4 mois, il aime découvrir le monde qui l'entoure, interagir avec ses proches, babiller, sourire… Des activités qu'il continuerait volontiers à faire après son dernier biberon du soir alors qu'est venu pour lui, le fameux moment du coucher. Hier encore, la tétée finie, il tombait dans un sommeil enjôleur. Maintenant, il a besoin d'aide.



Le rituel passe par des habitudes à prendre. Le pyjama que l'on enfile alors que la soirée avance, par exemple, la petite histoire qui parle de dodo, un câlin calme, tendre ou bien encore quelques comptines chantées à voix basse.


Le langage compte aussi avec des mots que l'on répète, chaque soir, pour qu'ils soient assimilés avec le coucher comme « Tu vas faire de jolis rêves », « On va bientôt aller dans le lit ».



Pas de tétine perdue, de doudou porté disparu, de turbulette manquante… L'endormissement de bébé passe par une bonne organisation. Si bébé voit ses parents perdre leur calme, s'agiter autour de lui, il est fort à parier qu'il trouvera difficilement le sommeil. Dans la soirée donc, tout se prépare : les stores se baissent, les affaires nécessaires sont mises en place dans le lit ou à proximité.



Une petite boîte à musique peut diffuser une douce mélodie pendant quelques instants : un repère efficace pour bébé !



Entre 4 et 6 mois, bébé peut pleurer pour différentes raisons. Un mauvais rêve, tout d'abord, ou une tétine perdue, par exemple. Bien sûr, il faut intervenir, mais en habituant votre tout-petit à votre présence sans pour autant le sortir de son lit, en affichant une belle sérénité de votre part!



S'il tête encore la nuit, ses larmes seront différentes. Il faudra, pendant ce repas, être neutre, c'est-à-dire ne pas trop interagir avec son tout-petit pour ne pas qu'il lie « repas la nuit » avec un grand moment de complicité. Manger la nuit, oui, mais se rendormir vite est important aussi !

Attention !

Pas d'excitation ni de jeu avant d'emmener le tout-petit dans sa chambre.

Notez cette bonne idée :