On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Voyager avec un bébé de moins de 1 an

À quel âge peut-on emmener son bébé en voyage ? Quelle destination choisir avec un tout-petit ? Quel moyen de transport privilégier ? Que faut-il mettre dans son sac ? Est-il possible de voyager léger avec un bébé ? Auto, avion, ou train ? Comment éviter de perturber ses habitudes tout juste acquises ?

Pour éviter que les vacances, promesse de repos et de quiétude, ne virent au casse-tête, suivez nos conseils !

Quand voyager avec un bébé ?

Avant d’être parents, il fallait déjà réussir à faire coïncider vos deux emplois du temps professionnels ; à présent, il faut également intégrer celui de la nounou, si votre enfant n’est pas gardé en crèche… Sachez-le, la préparation des vacances est une épreuve en soi, sans doute pour que vous soyez disposés à en profiter au mieux lorsque vous serez sur place ! Pour compliquer le tout, la capacité physique de votre bébé apporte également son lot de contraintes : pas question de voyager dans des conditions caniculaires ou trop froides, son organisme étant trop fragile pour supporter des températures extrêmes.

Bref, à vous d’arbitrer en fonction des contraintes de chacun. Avec un peu de motivation et de persuasion, vous devriez arriver à trouver un créneau en dehors des grosses chaleurs aoûtiennes et du frimas de janvier…

La destination

Où partir avec des enfants en bas-âge ? La grande question ! Notre propos n’est pas de vous vanter les mérites de telle chaîne d’hôtel, tel club vacances hyper confort, tel charmant village ou telle agence de voyages spécialisée dans les vacances en famille, mais de vous mettre en garde contre les destinations non adaptées à un bébé de moins de 12 mois.

Partir dans un autre pays

Sur quels critères choisir sa destination pour voyager en toute sécurité ? À quoi penser avant de partir ? Check-list en 8 points.

La montagne

L’air pur et la tranquillité qu’elle promet peuvent parfaitement convenir à un bébé, à condition de ne pas vouloir monter trop haut.

Attention à l’altitude avec un bébé

L’altitude est déconseillée pour de jeunes enfants, car elle a pour effet d’accroître le rythme cardiaque ainsi que la pression artérielle. Il faut donc laisser le temps à l’organisme du petit enfant de s’y accoutumer. En général, on recommande de ne pas emmener un bébé de moins de 1 an au-delà de 1500 m. Ainsi, bébé attendra d’être un peu plus grand pour escalader son premier sommet…

On choisit ses sorties

Comme un bébé a tendance à rapidement se refroidir, en raison notamment de son immobilité, en montagne, couvrez-le en conséquence. Promenez-le aux heures les plus chaudes de la journée et évitez les sorties tardives.

Écran total !

En montagne, les rayons du soleil sont plus agressifs qu’en plaine, même en plein hiver. De ce fait, protégez toujours votre bébé en lui appliquant une crème solaire contre les UV. Et faites-lui porter des lunettes de soleil (avec un élastique pour bien les maintenir en place sur le bout du nez).

En montagne, les rayons du soleil sont plus agressifs qu’en plaine.

Bébé à la plage

Là encore, le grand air marin sera certainement profitable à un bébé.

Peut-on baigner bébé dans la mer ?

N’envisagez pas de le plonger dans l’océan avant 12 mois. D’abord, la température de l’eau sur les côtes françaises est en moyenne de 20 °C, ce qui est beaucoup trop froid pour un bébé. Ensuite, il y a de grandes chances pour que votre enfant soit effrayé par les vagues et que cette expérience lui déplaise. Enfin, l’eau salée est agressive pour la peau très fragile d’un nouveau-né, et cela risque de l’irriter. Aussi, attendez 1 an pour lui donner son premier bain de mer.

En revanche, vous pouvez dès à présent tenir votre bébé dans vos bras pour vous amuser à lui tremper les pieds afin de le rafraîchir et l’habituer doucement à de grandes étendues d’eau !

N’envisagez pas de le plonger dans l’océan avant 12 mois.

Et dans la piscine ?

Les mises en garde sont assez similaires pour la piscine : oubliez la baignade si l’eau est traitée avec des produits chimiques fortement dosés et/ou si la température est inférieure à 29 ou 30 °C.

Écran total bis !

Soyez toujours très vigilant sur les heures d’exposition au soleil : en été, évitez toute sortie entre midi et 16 h. Et, en dehors de cette période, protégez la peau de votre enfant des rayons du soleil en lui appliquant de l’écran total (indice de protection 50) adapté pour les peaux fragiles.

En été, évitez toute sortie entre midi et 16 h.

Que mettre dans son sac quand on voyage avec un bébé ?

Vous n’avez pas fini de cogiter au sujet des bagages ! Tout dépend bien sûr de votre point de chute (dans une location, chez des grands-parents, des amis ou une maison équipée bébé – le pied !) et de votre moyen de locomotion pour vous y rendre. Mais, quoi qu’il en soit, vous serez condamné à faire des arbitrages. Nous avons dressé ici la liste de tout ce dont vous aurez besoin pour voyager avec bébé. À vous de partir de cette base et d’éliminer ce qui vous semble superflu ou inenvisageable…

 

Les papiers d’identité du bébé

Petit rappel utile : si vous partez à l’étranger ou prenez l’avion, n’oubliez pas de vous y prendre à l’avance pour faire faire des papiers d’identité à vos enfants.

La séance de prise de photo d’un nourrisson, qui ne sait pas encore tenir sa tête, est souvent un grand moment que vous vous remémorerez avec émotion en regardant la photo, dans quelques années !

Comptez environ 3 semaines pour faire établir une carte d’identité ou un passeport, donc anticipez votre voyage !

Le moyen de transport

Si vous n’avez pas le choix, c’est toujours ça de moins à trancher, passez à la case suivante et dites-vous que ça ira bien, de toute façon !

 

Si vous hésitez entre le train, l’avion ou la voiture, ça se discute ! Le choix dépend du nombre de kilomètres à parcourir pour vous rendre à votre destination.

Voyager en voiture avec bébé

Pour un trajet de moins de 500 km, la voiture peut être le moyen de transport le plus confortable pour votre bébé qui pourra s’endormir sans être perturbé par d’autres passagers. Prévoyez des arrêts toutes les 2 heures pour lui proposer à boire, et évitez de voyager en auto aux heures les plus chaudes de la journée en été.

Pour trouver des idées destinées à occuper bébé pendant un long trajet en voiture, suivez la déviation ici.

Voyager en train avec bébé

Entre 500 et 1000 km, le train présente de nombreux avantages. En TGV, vous gagnerez beaucoup de temps. Réservez une place bambin destinée aux moins de 4 ans. Le coût est minime et les avantages nombreux : vous pourrez poser le siège de votre enfant et lui permettre de s’endormir dans un environnement qu’il connaît. N’oubliez pas de prévoir dans ses bagages un biberon d’eau, du lait et des petits pots s’il a déjà commencé la diversification, ainsi que des couches de rechange.

Entre 500 et 1000 km, le train présente de nombreux avantages.

Voyager en avion avec bébé

Pour les longs voyages de plus de 1000 km, l’avion est évidemment le moyen de locomotion le plus pratique. Les formalités des compagnies aériennes pour les voyages en avion ne prévoient pas d’âge minimum requis pour faire monter les bébés à bord, si ce n’est qu’on vous demandera sa pièce d’identité (il faut donc prévoir le temps d’en faire réaliser une, carte d’identité ou passeport !). En général, dans les avions, les bébés n’ont pas de siège attribué durant le vol et voyagent sur les genoux de leurs parents.

Si votre enfant a déjà fait des otites par le passé, il peut être préférable de l’emmener chez le médecin peu de temps avant le vol, afin de vous assurer qu’il n’a pas d’inflammation des tympans et donc qu’un voyage en altitude n’est pas contre-indiqué.

Pour parer à tous les imprévus avec un bébé de moins de 9 mois à bord d’un avion, décollage imminent en porte A . Et avec un enfant âgé de 10 à 36 mois, rendez-vous en porte B avec votre billet et carte d’embarquement.

Pour les longs voyages de plus de 1000 km, l’avion est évidemment le moyen de locomotion le plus pratique.

Le couchage

Si votre enfant a moins de 3 mois, vous pouvez utiliser la nacelle de sa poussette ou un couffin. Mais méfiez-vous, ils grandissent très vite à cet âge, et, si vous partez plus de 15 jours, votre nouveau-né risque s’y trouver à l’étroit très rapidement !

Au-delà, prévoyez un lit-parapluie facilement pliable et dépliable et muni d’un matelas confortable. La poussette est néanmoins très pratique pour permettre à bébé de faire une sieste sans bloquer toute la famille.

Les repas

Tant que bébé est allaité, rien à prévoir, si ce n’est la maman à disposition (ou, pour les nouveau-nés nourris au lait maternisé, les biberons, tétines, lait en poudre, eau nécessaires).

 

Avec la diversification alimentaire, les déplacements demandent encore un peu plus d’organisation. Avant tout, soyez conscient qu’un bébé ne peut pas manger la même chose que le reste de la famille et qu’il a des besoins nutritionnels spécifiques liés à sa croissance rapide. Renoncez donc à toute tentation de lui donner ce que vous consommerez.

 

Si vous souhaitez lui préparer tous ses repas, prenez quelques précautions dans un pays étranger dont vous ignorez les us et coutumes en termes d’hygiène sanitaire. Ne proposez à votre enfant que des fruits et légumes lavés à l’eau potable (bouillie si besoin), épluchés et de préférence cuits. Privilégiez les jus de fruits en bouteille à ceux fraîchement pressés. Plus que jamais, prenez garde à bien faire cuire poisson et viande à cœur.

 

Pour vous simplifier la vie, pensez aux petits pots Blédina, très utiles lors des repas en voyage. Ils sont préparés dans le plus strict respect des normes relatives à l’alimentation infantile et conviennent parfaitement aux besoins de votre enfant :

  • Ils sont cinq fois moins salés qu’un plat correspondant fait maison.
  • Ils sont élaborés à partir de légumes contenant de très faibles résidus de pesticides.
  • Ils sont exempts d’additifs.
  • Leur étiquetage permet d’identifier facilement les substances allergisantes potentielles.

Les habitudes de bébé

Les vacances sont faites pour changer de rythme ? Pas pour tout le monde ! En tout cas, le moins possible pour bébé. Lui, tout ce dont il a besoin, c’est d’une routine.

 

Un des principaux défis de la première année d’un bébé étant d’établir des cycles de sommeil réguliers, il serait dommage de tout gommer le temps d’une parenthèse, aussi enchantée soit-elle. Continuez donc à respecter les heures de coucher de votre enfant, ainsi que les routines établies (chanson, comptine, petite histoire, veilleuse…). Même si l’environnement change quand on est loin de chez soi, ces petits gestes le mettront en confiance et lui permettront de sombrer dans le sommeil avec confiance et sérénité, pour vous permettre, à vous aussi, de vous reposer durant vos vacances !

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous