On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Des morceaux pour bebe : pourquoi et comment ?

Véronique Leblanc est psychologue clinicienne –
Hôpital Robert-Debré – dans le service de gastro-entérologie,
nutrition pédiatrique.

Vers 8/9 mois, bébé passe progressivement d’une texture lisse, puis moulinée aux morceaux, quelle nouveauté pour lui. Véronique Leblanc nous donne quelques clefs pour comprendre les mécanismes en jeu dans ce nouvel apprentissage et pour le réussir.

Par quel « type » de morceaux commencer lors de leur introduction dans l'alimentation ?

Il est recommandé de démarrer la découverte de nouvelles textures par des textures plutôt moulinées. Les premiers morceaux proposés à bébé doivent être très fondants : morceaux de carottes ou de pommes de terre très cuites par exemple. Ces morceaux doivent être adaptés à son âge, à sa physiologie, ils ne doivent donc pas excéder 5 mm pour commencer. Cela  permet à bébé de mettre en place une nouvelle « technique » avec sa bouche : la malaxation.
Il ne sera plus dans la succion et pas encore dans la mastication.

Quel est l'intérêt de la malaxation ?

La malaxation met en jeu des muscles de la langue différents pour mettre les aliments sur le côté par des mouvements droite-gauche alors que la succion se faisait d’avant en arrière.

Cela permet de préparer la mastication qui est une compétence très longue à acquérir (elle n’est complètement acquise que vers 6-7 ans).
Un enfant n’ayant pas mis en place la malaxation ne saura pas mastiquer.

Comme pour tout apprentissage, cela doit se faire en douceur et c’est la répétition qui permet de bien le maîtriser.

Un cadre positif et rassurant est donc au moins aussi nécessaire que l'aliment lui-même.
Quels facteurs peuvent faciliter l'acceptation des morceaux par bébé ?

Bébé apprend par le jeu et l’imitation, il observe ce qui se passe dans l’assiette de l’autre. Il est donc important de lui proposer des aliments qui « appartiennent » à la maison, qu’il a déjà vus plusieurs fois dans les assiettes de la famille : c’est rassurant et familier pour lui.
La notion de plaisir est aussi très importante : elle fait partie intégrante de l’acte de manger. Un cadre positif et rassurant est donc au moins aussi nécessaire à cet apprentissage que l’aliment lui-même.

Quand peut-on donner du pain à bébé ?

Dès que bébé accepte les morceaux fondants, on peut lui proposer un croûton de pain, un morceau adapté à la taille de sa main (c’est à dire qui dépasse des deux côtés pour faciliter la préhension), sous la surveillance d’un adulte.

Plus tard, vers 10 mois, des biscuits pour bébé peuvent être proposés, ils fondent sans demander beaucoup d’effort. 

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous