QUELS PROGRES MOTEURS DEPUIS QUE BEBE MARCHE?

Michèle Forestier est kinésithérapeute spécialisée depuis 40 ans
dans la rééducation des bébés présentant
des retards de développement.

L'acquisition de la marche est à la fois le couronnement d'une longue préparation et le début d'une nouvelle ère dans l'éveil corporel de bébé. Dans les mois et les années qui suivent, ses capacités motrices s'affinent tous azimuts. Michèle Forestier nous éclaire sur ses nouveaux exploits.

Bébé marche depuis quelques mois, que sait-il faire d'autre maintenant ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier
Très vite bébé sait shooter dans un ballon arrêté car il a le sens de l'équilibre.
Peu à peu il monte l'escalier debout, seul en se tenant au mur, une marche après l'autre.
Après 4 ou 5 mois de marche, parfois dès 20 mois, il commence aussi à descendre l'escalier marche par marche. L'alternance des appuis pour monter et descendre l'escalier arrivera plus tard, surtout pour un problème de hauteur de jambes : au début elles sont de la taille de la marche !
A la même période, la course s'installe aussi progressivement. 
Après 4 ou 5 mois de marche, il commence aussi à descendre l'escalier marche par marche

Expérimenter veut dire tomber et recommencer, comment encourager bébé ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier
Comme pour les stades précédents il faut laisser faire l'enfant et être présent pour le protéger mais sans le tenir, afin qu'il apprenne à s'équilibrer tout seul, le féliciter et le complimenter sans le contraindre ni le freiner dans ses acquisitions.
S'il trouve seul la solution à ses expériences, il saura qu'il en est capable. Cela lui donne le goût de l'effort et de la persévérance, renforce son estime de soi.
Il faut faire attention à ne pas projeter nos propres peurs sur lui en lui disant «tu vas te faire mal », « tu vas tomber ».

Certains enfants sont plus gauches que d'autres, à quoi est-ce dû ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier

Souvent, c'est lorsque la marche a été précipitée qu'un enfant n'est pas à l'aise. Il a grillé des étapes et n'a pas pu tout expérimenter. Du coup, il peine à appréhender certaines situations, il aura du mal à faire du vélo par exemple.
Dans ce cas, il ne faut pas le forcer, lui proposer des activités plus simples qui le mettent en confiance. Il ne faut pas non plus hésiter à le faire repasser par des activités au sol pour qu'il redécouvre les étapes manquées.

Quelles activités proposer ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier

A cet âge, il faut bouger ! Aller se promener, jouer dans les parcs, grimper, sauter, glisser…
Le porteur et un peu plus tard la draisienne (un petit vélo sans roue, à partir de 2 ans) sont aussi des activités très intéressantes pour développer sa motricité.
En accompagnant bébé, on facilite la qualité et la variété des situations auxquelles il est confronté.

A cet âge, il faut bouger ! Aller se promener, jouer dans les parcs, grimper, sauter, glisser….


Notez cette interview :