On mange mieux
quand on est curieux

Tout à la bouche

La bouche, un formidable outil de découverte pour Bébé

Avec l’introduction d’aliments autres que le lait, Bébé découvre de nouveaux goûts, ceux des fruits, des légumes, et de nouvelles textures en bouche. Mais ce n’est qu’un début ! Avec sa bouche, le tout-petit découvre aussi les formes, les contours, les matières.

Bébé a 5 ou 6 mois, et il commence à tenir assis ! Et ce n’est pas le moindre des changements. Bien sûr, il prend encore le biberon parfois le sein, mais de nouvelles saveurs s’invitent au menu. Au moment de la diversification alimentaire, le tout-petit vit un véritable bouleversement gustatif et sensoriel en découvrant de nouveaux aliments, de nouvelles saveurs, de nouvelles textures… avec sa bouche. On lui donne à manger à la cuillère des purées bien lisses, mais ce n’est pas tout.

Au moment de la diversification alimentaire, le tout-petit vit un véritable bouleversement gustatif et sensoriel

 

De la main à la bouche

La main dans sa purée de carotte, il découvre et  porte l’aliment à sa bouche. Il a l’air content  de se régaler  ainsi mais cela  nous désole un peu, il s’en est mis partout, son petit museau est orange… Le plus souvent, notre premier réflexe est de l’essuyer  et de le réprimander gentiment « c’est sale tout ça mon chéri ». Et pourtant, il faudrait, à ce stade de son développement, le laisser découvrir ainsi ses aliments, car c’est pour lui un plaisir et une véritable expérience.

 

Les sens, jamais l’un sans l’autre !

Regarder, toucher, sentir, gouter, au moment du repas, les sens du bout de chou sont stimulés, éveillés et étroitement liés. D’un point de vue oral, il évolue, et il découvre peu à peu la cuillère. Cet ustensile, tout nouveau pour lui, est un lien entre sa main et sa bouche. Le docteur Karine Garcette, gastro-entérologue et pédiatre, conseille d’ailleurs de la lui laisser attraper, toucher, « même s’il ne la met pas à la bouche ou qu’il n’y a rien dedans » ; il apprivoise ainsi ce nouvel outil.

 

Toucher avec la bouche

Cette cuillère est d’ailleurs bien surprenante, son contact est dur, alors que la purée est délicieusement onctueuse. Avec sa langue, Bébé évalue ces différences, et les mémorise. Cette purée, il en a respiré le parfum, senti le contact avec ses mains ; il en reconnaît le goût et le toucher particulier avec sa langue. Elle lui plait, stimule son appétit et lui donne envie de partir découvrir de  nouveaux aliments par tous ses sens. Demain, en route pour une nouvelle couleur une nouvelle odeur ce sera une purée de courgette, quelle aventure !

Bébé découvre en touchant, et en goûtant

Chez le jeune enfant, le sens du toucher n’est pas réservé à ses seules mains, il découvre le monde qui l‘entoure en portant touchant et goûtant tout avec sa bouche. Bouche et mains lui fournissent de concert de précieuses informations qui vont contribuer à son bon développement, et quel plaisir…« Tiens, un jouet en plastique, une peluche aux longues oreilles… ». Voilà peut-être ce que pense Bébé lorsqu’il appréhende un nouvel objet. Mais comment faire pour bien comprendre cet objet, pour se l’approprier ? Surtout que Bébé ne se déplace pas ; à 6 ou 7 mois, il ne se meut pas encore à quatre pattes. Qu’à cela ne tienne, s’il ne peut pas encore courir le monde, il le fera venir à lui, par la bouche ! Les oreilles de la peluche sont goûtées avec intérêt et le petit en tire des conclusions toutes sensorielles.

Nouvelles matières, et nouvelles sensations

La bouche ne remplit pas qu’une fonction alimentaire pour Bébé, elle lui permet de collecter toutes sortes d’informations.

 

Certaines matières sont franches, faciles à décrypter, comme le bois ou le plastique, d’autres sont plus complexes, un tissu molletonné, par exemple. Ces expérimentations sont d’autant plus bénéfiques qu’elles vont être aussi très utiles au moment du repas. Lorsque Bébé portera un aliment à sa bouche, il l’appréhendera mieux, car il aura déjà emmagasiné certaines sensations.

La bouche ne remplit pas qu’une fonction alimentaire pour Bébé, elle lui permet de collecter toutes sortes d’informations

 

De passionnantes expériences tactiles…

Voilà Bébé sur son tapis d’éveil. Sur le dos ou sur le ventre, – une position intéressante car elle place le regard de l’enfant au niveau horizontal et lui fait travailler les muscles de toute la partie supérieure du corps -, il se livre à de passionnantes expériences tactiles. Mou, rugueux, doux, soyeux, rond, long… sous ses mains, et devant ses yeux, les textures se succèdent, prêtes à être analysées et mémorisées. Certains éléments du tapis sont aussi goûtés : « Mmmm, intéressant ! »

 

… et des jeux d’éveil très simples

Puisque Bébé coordonne de mieux en mieux ses mains et le mouvement de celles-ci vers sa bouche, pourquoi ne pas l’aider un peu ? Pourvu que les objets proposés soient sans danger, ils vont lui permettre de découvrir toute une gamme de textures et de sensations. Le coin d’un linge mouillé, une compote froide ou une purée chaude, un hochet en bois ou des petits coussins multicolores en coton sont autant de jeux improvisés. Bébé les découvre en les regardant, en les flairant, en les touchant et… en les goûtant !

Plus bébé fera des expériences différentes en terme de textures non alimentaires et alimentaires avec ses mains puis sa bouche, plus cela facilitera la diversification alimentaire.

Bébé explore, et gagne en autonomie

Vers 6 mois environ, Bébé améliore sa préhension, c’est-à-dire sa capacité à attraper des objets. Il se met à explorer le monde qui l’entoure, synchronise mieux ses gestes et commence à développer sa mobilité. Sa bouche demeure un vecteur de découverte essentielle et il multiplie les expériences sensorielles.

Il y a encore quelques mois, peu après sa naissance, les gestes de Bébé semblaient gauches, imprécis. Ouvrir les mains ne semblait réservé qu’aux grandes émotions, plaisir ou déplaisir. Puis, peu à peu, le petit a commencé à regarder ses mains, à les contempler et à les comparer avec un intérêt non dissimulé. En faisant cela, il développait déjà la coordination entre ses mains et sa vision. Et désormais, Bébé a fait une grande découverte, il peut atteindre les objets, les toucher, et les amener à lui.

Une préhension en pleine évolution

Vers 4 mois, le petit bout attrape ses jouets d’une manière un peu curieuse. Un gros cube en mousse est saisi entre son pouce et son auriculaire – une prise peu évidente pour nous -, le reste de ses doigts le maintenant contre sa paume, une préhension « palmaire » qui va bientôt céder la place à une plus grande précision.

 

D’autant plus qu’il est très curieux… Allongé sur le ventre, à même le sol, il bouge la tête de droite à gauche, attention, il a repéré quelque chose !

 

En route pour de nouvelles aventures

C’est un tapis ! Bébé le gratte, le palpe, s’appuie dessus ; s’il est souple, il en attrape un coin et le porte à la bouche. Il découvre de nouvelles sensations et son équilibre est stimulé. Pour cela, il doit être dans une bonne position, appuyé sur les coudes et les avant-bras. Assis, c’est encore une autre aventure, surtout à partir de 6 mois environ, âge où Bébé commence à mieux synchroniser ses mains.

 

Bébé part à la conquête du monde

« Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un leurre » dit la chanson et rien n’est plus vrai pour Bébé. En coordonnant ses mains avec sa bouche, il fait de nouvelles découvertes ; il s’approprie son environnement en portant ce qu’il voit à sa bouche. Un morceau de fruit ? Il s’en saisit volontairement, le regarde, le manipule et le met en bouche avant de le malaxer longuement La sensation est nouvelle, surprenante, peut susciter une grimace mais donne envie de recommencer sans s’en rendre compte, Bébé vient de passer un cap. Il gagne en autonomie, il grandit…

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Accueil > L'éveil de bébé > Tout à la bouche
Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous