fermer la recherche

Bébé met tout à la bouche ! C’est le stade oral

Dès qu’il peut attraper, bébé met tout à la bouche : cette étape, dite phase orale, est essentielle à son développement. C’est ainsi que bébé découvre le monde ! Sa motricité fine s’améliore au fil des mois et lui permet d’attraper tous les objets à sa portée. Et, immanquablement, bébé les « goûte »…

 

La bouche, un formidable outil de découverte pour bébé

Pendant les repas, de la main à la bouche...

Bébé a 5 ou 6 mois et commence à tenir assis ! Et ce n’est pas le moindre des changements qu’il vit. Car, s’il prend encore le biberon, ou le sein, de nouvelles saveurs s’invitent aussi au menu. Au moment de la diversification alimentaire, le tout-petit vit un véritable bouleversement gustatif et sensoriel en découvrant de nouveaux aliments, de nouvelles saveurs et de nouvelles textures… avec sa bouche. Qui lui permet aussi de tester de formes, contours et matières des objets, hors alimentation.

La motricité fine de bébé se développe. Il met sa main dans sa purée de carotte et porte l’aliment à sa bouche, il a l’air ravi ! Plutôt qu’immédiatement l’essuyer et lui dire « c’est sale, mon chéri » laissez-le, dans cette phase orale, découvrir ainsi ses aliments. C’est une source  de plaisir pour lui et l’occasion d’une véritable expérience.

La cuillère

L’étape suivante est celle de la cuillère. Cet ustensile, tout nouveau pour lui, est un lien entre sa main et sa bouche. Le docteur Karine Garcette, gastro-entérologue et pédiatre, conseille d’ailleurs de la lui laisser attraper et toucher, « même s’il ne la met pas à la bouche ou qu’il n’y a rien dedans » ; il apprivoise petit-à-petit ce nouvel outil.

Regarder, toucher, sentir, goûter : au moment du repas, les sens de bébé sont tous stimulés et éveillés. Cette cuillère est d’ailleurs bien surprenante, son contact est dur, alors que la purée est délicieusement onctueuse ! Avec sa langue, bébé évalue ces différences et les mémorise. Cette purée, il en a respiré le parfum, senti le contact avec ses mains ; il en reconnaît le goût et le toucher particulier avec sa langue. Elle lui plait, stimule son appétit et lui donne envie de partir à la découverte de nouveaux aliments via tous ses sens. Demain, ce sera une purée de courgette ;  quelle aventure ! Encore une nouvelle couleur, une nouvelle odeur

Bébé découvre en touchant et en goûtant

Bouche et mains fournissent de concert de précieuses informations à bébé qui vont contribuer à son bon développement.

A 6 ou 7 mois,  bébé ne se déplace pas encore. Qu’à cela ne tienne, puisqu’il ne peut pas encore courir le monde, il le fait venir à lui, via sa bouche ! « Tiens, un jouet en plastique, une peluche aux longues oreilles… ». Il les goûte avec intérêt et en tire des conclusions sensorielles.

Nouvelles matières et nouvelles sensations

La bouche ne remplit pas qu’une fonction alimentaire ; elle lui permet de collecter toutes sortes d’informations. Certaines matières sont faciles à décrypter, comme le bois ou le plastique ; d’autres, plus complexes, un tissu molletonné, par exemple. Ces expérimentations sont d’autant plus bénéfiques qu’elles vont être aussi très utiles au moment du repas. Lorsque bébé porte un aliment à sa bouche, il l’appréhende mieux, car il a déjà emmagasiné certaines sensations.

De passionnantes expériences tactiles…

Voilà bébé sur son tapis d’éveil. Sur le dos ou sur le ventre, – une position intéressante car elle place le regard de l’enfant sur un plan horizontal et lui fait travailler les muscles de toute la partie supérieure du corps -, il se livre à de passionnantes expériences tactiles. Mou, rugueux, doux, soyeux, rond, long… sous ses mains, et devant ses yeux, les textures se succèdent, prêtes à être analysées et mémorisées. Certains éléments du tapis sont aussi goûtés : « Mmmmh, intéressant ! »

… et des jeux d'éveil très simples

Puisque bébé coordonne de mieux en mieux ses mains et le mouvement de celles-ci vers sa bouche, aidez-le un peu, en lui proposant des objets. Pourvu que les objets proposés soient sans danger, ils vont lui permettre de découvrir toute une gamme de textures et de sensations. Le coin d’un linge mouillé, une compote froide ou une purée chaude, un hochet en bois ou de petits coussins multicolores en coton sont autant de jeux improvisés. Bébé les découvre en les regardant, en les flairant, en les touchant et… en les goûtant !

Plus bébé fera d’expériences différentes en terme de textures non alimentaires et alimentaires avec ses mains, puis sa bouche, plus cela facilitera l’étape de la diversification alimentaire.

Bébé explore et gagne en autonomie

    

Une préhension en pleine évolution

Il y a encore quelques mois, peu après sa naissance, les gestes de bébé semblaient gauches et imprécis. Ouvrir les mains était réservé aux grandes émotions, plaisir ou déplaisir. Puis, peu à peu, bébé a commencé à regarder ses mains et à les comparer avec un intérêt non dissimulé. En faisant cela, il développait déjà la coordination entre ses mains et sa vision. Et désormais, bébé a fait une grande découverte, il peut atteindre les objets, les toucher, et les apporter à lui.

Vers 6 mois environ, la préhension de bébé, c’est-à-dire sa capacité à attraper des objets, s’améliore. Il synchronise mieux ses gestes et commence à développer sa mobilité. Sa bouche demeure un vecteur de découverte essentiel et il multiplie les expériences sensorielles.

En route pour de nouvelles aventures !

Tiens, un tapis ! Bébé le gratte, le palpe, s’appuie dessus ; s’il est souple, il en attrape un coin et le porte à la bouche. Il découvre de nouvelles sensations et son équilibre est stimulé. Pour cela, il doit être dans une bonne position, appuyé sur les coudes et les avant-bras. Puis, en position assise, c’est encore une autre aventure qui commence, surtout à partir de 6 mois environ, car bébé commence à mieux synchroniser ses mains.

Bébé part à la conquête du monde

« Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un leurre » dit la chanson et rien n’est plus vrai pour bébé. En coordonnant ses mains avec sa bouche, il fait de nouvelles découvertes. Un morceau de fruit ? Il s’en saisit volontairement, le regarde, le manipule et le met en bouche avant de le malaxer longuement. La sensation est nouvelle, surprenante, peut susciter une grimace mais donne envie de recommencer ; sans s’en rendre compte, bébé vient de passer un cap. Il gagne en autonomie, il grandit… Et tenté par de nouvelles expériences, sa curiosité aiguisée par ses premières découvertes, bébé va chercher à se déplacer.  Le quatre-pattes se profile ! Attention, à partir de ce moment-là, bébé pourra aller se saisir de petits objets, à mettre hors de sa portée, pour éviter qu’il les avale. Ou qu’il ne s’étouffe avec !

Jusqu'à quel âge bébé met-il tout à la bouche ?

Cet âge est très variable ! Il n’y a pas de règle, ou plutôt, si, une : chaque enfant évolue à son rythme ! Son réflexe de tout mettre à la bouche devrait passer quand bébé privilégiera d’autres manières de découvrir le monde. De toute façon, il existe des enfants chez qui le besoin de succion est plus fort que chez d’autres et, comme ils garderont pouce ou tétine pendant de longs mois, voire années, ils pourraient continuer longtemps à mettre à leur bouche les objets. La bouche est une grande source de satisfaction pour eux.

Par ailleurs, même si le tout à la bouche n’a jamais rendu malade un enfant, évitez qu’il suce la poignet de votre chariot au supermarché, ou ce qu’il ramasse dans la rue, sur son chemin !

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles
pour tout savoir sur bébé !

De bons menus menus pour bébé ?
logo Blédipop
Téléchargez l’application
image oiseau
Besoin d’un conseil
pour bébé ?
Les experts Blédina répondent
À toutes vos questions
Contactez-nous
Vos produits chez vous !
logo Blédishop
Livraison à domicile