Organiser sa vie familiale et professionnelle

Une maman doit anticiper sa reprise du travail pour se préparer et préparer son bébé à leur future séparation. Pour que le retour à la vie professionnelle se passe au mieux, il va falloir un minimum d'organisation.

Un sentiment d'angoisse légitime

La plupart des mamans appréhendent leur retour à la vie professionnelle car elles vont devoir se séparer de leur bébé, ce tout-petit que nous choyons depuis sa venue au monde. C'est un sentiment normal car il va falloir le confier à une tierce personne (nourrice, grand-mère, crèche… ). Pour que tout se passe dans des conditions optimales, il faut se poser la question du mode de garde de bébé dès le 3ème mois de grossesse afin de ne plus avoir à s'en préoccuper une fois qu'il sera né. Il est aussi important de se renseigner auprès de la CAF afin de savoir à quelles aides nous avons droit selon notre situation familiale.

Une séparation en douceur

La séparation d'avec bébé ne doit pas se faire brutalement. Elle doit se préparer en douceur. C'est la raison pour laquelle il faut établir sur une quinzaine de jours environ un planning d'adaptation. Dans un premier temps, maman ou papa accompagnent leur bébé à la crèche ou chez la nourrice et restent avec lui pour découvrir ce nouvel endroit et ces nouveaux visages jusqu'alors inconnus. Bébé prend ses marques et nous découvrons avec lui son nouvel environnement. Au fil des jours, bébé reste de plus en plus longtemps seul avec la personne qui le garde jusqu'à prendre son rythme. Cette phase d'adaptation est aussi importante pour le bébé que pour les parents, il faut donc la prendre très au sérieux et expliquer à notre chérubin ce qu'il est en train de vivre car il comprends beaucoup plus de choses que ce que nous pensons.

Le retour au travail

A notre retour au bureau, on reprend notre poste là où nous l'avons laissé. Pour les parents qui le souhaitent, il est possible et légal d'aménager notre temps de travail pour s'occuper partiellement de bébé ou pour poursuivre l'allaitement. Autre alternative : le congé parental. D'une durée  maximale de 3 ans, il peut être accordé au papa ou à la maman qui souhaite s'occuper de son enfant durant ce laps de temps. C'est un congé sans solde pendant lequel le contrat de travail est suspendu. En somme, il existe diverses solutions pour profiter pleinement de bébé durant ses premiers mois.



Notez cet article :