fermer la recherche
mon compte bledina

Textures : comment mixer les aliments pour bébé selon son âge ? (viande, légumes, riz…)

La diversification alimentaire consiste à faire découvrir à votre bébé un maximum de goûts, mais aussi à l’aider à apprécier un maximum de textures dans les recettes que vous lui proposerez. Cette dernière partie est un peu plus complexe que la première : nous ne savons pas comment mixer les aliments proposés en fonction de l’âge de bébé et certains d’entre nous sont un peu effrayés (bébé na va-t-il pas s’étouffer ?). Quelques pistes pour aborder ce point avec plus de sérénité !

Comment faire manger votre bébé ?

Pour des repas sereins, adoptez les bons réflexes :

  • Installez toujours votre enfant assis, le dos bien droit et vertical, sous la surveillance permanente d’un adulte,
  • Ne lui proposez jamais d’aliments de forme ovale ou cylindrique,
  • Si vous souhaitez lui donner des fruits à coque, mixez-les au préalable,
  • … pour lire l’exhaustivité des réflexes pour proposer la nourriture aux bébés en toute sécurité, cliquez ici !

Pourquoi est-ce important d’introduire les morceaux progressivement ?

Votre bébé a 6 mois ou plus, sachez que la diversification alimentaire représente une période favorable durant laquelle un bébé est prêt à accepter une variété d’aliments aux goûts mais aussi aux textures différents. Une étude anglaise a suggéré qu’une introduction des petits morceaux trop tardive, après 9 mois, serait associée à des refus alimentaires à 18 mois et à de moindres consommations de fruits et légumes à 7 ans.

La diversité du régime alimentaire est un enjeu clé, alors n’hésitez pas à lui concocter des recettes variées en utilisant des légumes, féculents, viandes, poissons, fruits, etc. différents. Ainsi, ses repas pris à la cuillère, ou en partie avec ses doigts, seront chaque jour renouvelés. C’est tout d’abord très important pour sa santé, mais également pour la multitude de plaisirs sensoriels que pourront lui offrir ses différents repas (visuels, tactiles, gustatifs, auditifs). Alors, vive le début des petites préparations aux goûts, mais aussi aux consistances variés !

Aussi, c’est dans les premières années de la vie que la mâchoire se formerait en s’étirant et en se modelant suivant l’aliment qui lui est donné à mastiquer. C’est pourquoi les orthodontistes ont émis des recommandations concernant l’alimentation des tout-petits et préconisent notamment, si possible, une alimentation au sein durant les premiers mois (car outre l’aspect santé, la tétée au sein nécessite une gymnastique musculaire intense et va notamment favoriser le bon développement de la sphère oro-faciale : mâchoire supérieure avec son palais, mâchoire inférieure, voies respiratoires, etc.) mais aussi d’apprendre à l’enfant à mâcher dès qu’il en a les capacités.(1)

Plusieurs orthophonistes sont convaincus qu’il est important de respecter les âges auxquels les différentes textures doivent être introduites durant la diversification alimentaire (et donc de ne pas retarder l’introduction de nouvelles textures dans son alimentation) afin de ne pas entraîner de difficultés de prononciation. En effet, si les lèvres, les joues, la langue ne sont pas stimulées lors des repas et notamment par le malaxage puis la mastication, elles seraient moins mobiles et potentiellement moins aptes à réaliser certains sons.

Il est donc important de commencer à introduire de nouvelles textures dès 6 mois. Mais si vous avez commencé plus tard, relaxez-vous, nous restons à vos côtés pour vous aider et accompagner votre bébé sur le chemin des textures ! De la purée lisse aux préparations moulinées puis grossièrement moulinées, aux petits morceaux mous, aux quignons de pain, aux biscuits, puis, avec l’arrivée de 4 premières molaires, aux petits morceaux durs : suivez le guide !
Sans oublier de lui faire découvrir des aliments aux textures humides ou sèches, fluides ou épaisses, fondantes, juteuses, collantes, croquantes, croustillantes… Quelle richesse dans les futures assiettes !

Morceaux et nouvelles textures : un apprentissage énorme pour bébé !

Nous savons que les enfants apprennent à marcher sur leurs deux pieds entre 1 an et 18 mois. En revanche, en tant que parents, nous semblons beaucoup moins informés sur l’âge auquel ils apprennent à manger des petits morceaux mous… Pourtant ces acquisitions sont toutes deux essentielles, et il est primordial d’accompagner la deuxième en douceur pendant la diversification alimentaire !

Et oui, gardez cela en tête : apprendre à manger différentes textures, cela demande à votre bébé autant d’efforts que d’apprendre à se déplacer, et serait plus difficile que d’apprendre à apprécier différents goûts ! Alors pour l’aider, la première chose à faire est de ne pas hésiter à lui expliquer les nouvelles textures qu’il va découvrir, les lui montrer dans son bol ou son assiette, en mélangeant avec une cuillère. Laissez-le toucher et porter les aliments directement à sa bouche avec ses doigts s’il le souhaite.

Souvenez-vous, avec les enfants : on y va pas à pas ! Pour cela, proposez-lui dans son assiette seulement une petite partie de son plat sous la nouvelle texture, et donnez-lui le reste sous une forme déjà connue et avec laquelle il est bien à l’aise. Au fil des repas, la quantité d’aliments davantage texturés sera de plus en plus importante.

Quelle est la première étape avant l’introduction des morceaux ?

Il y a tout un cheminement avant d’apprendre à manger des morceaux. L’idéal est donc que vous, parents, puissiez accompagner cet apprentissage tout en douceur.

Votre bébé a 6 mois et apprécie les aliments sous forme de purée lisse ? Une des premières étapes va constituer à lui proposer à la cuillère des purées de légumes de moins en moins lisses, en incorporant par exemple des petites pâtes, comme nos Pâtes Perles Les Récoltes Bio A Mélanger. Puis vous mixerez de moins en moins finement les légumes, les fruits, les poissons et les œufs (toujours cuits à cœur) pour obtenir des textures plus grossières, pour finir par simplement les écraser, une fois cuits, à l’aide d’une fourchette.

evolution-texture-pates

Exemple de texture et non de quantité d’aliments à donner

Quand et comment introduire les premiers morceaux fondants ?

L’étape d’après consistera à lui proposer, à partir de 8 mois, des préparations avec des petits morceaux fondants, de légumes, poissons ou d’œuf. Juteux ou non, vous pourrez les servir seuls ou dans une purée épaisse. Vous pourrez introduire au menu des pâtes un peu plus volumineuses (comme nos Pâtes Anneli Les Récoltes Bio A Mélanger), puis du riz très cuit.

Il est aussi recommandé de lui donner, avant ou après le repas, un quignon de pain à mâchouiller afin qu’il s’exerce à ouvrir grand la bouche et qu’il découvre une texture sèche (retirez-lui dès qu’il est trop imbibé de salive et qu’il se délite), puis des biscuits infantiles, dès 10 mois.

Exemple de texture et non de quantité d’aliments à donner

Que les premières dents percent ou restent bien au chaud sous les gencives, peu importe ! Cela ne change rien à ces différentes étapes, car les incisives ne sont pas nécessaires pour manipuler des aliments fondants en bouche, la langue et les gencives nues étant très efficaces par ailleurs.

Exemple de texture et non de quantité d’aliments à donner

Comment mixer la viande pour bébé ?

Moins fondante que les poissons ou les œufs par exemple, il faudra la proposer de moins en moins mixée mais attendre un peu plus longtemps avant d’introduire des petits morceaux, toujours bien cuits à cœur. En effet, ce ne sera pas avant l’arrivée des 4 premières molaires qui, contrairement aux incisives, sont indispensables pour écraser tous les morceaux résistants et non fondants !

Exemple de texture et non de quantité d’aliments à donner

Votre bébé aura alors également le plaisir de découvrir le croquant des bâtonnets de pomme, d’ananas, de carottes…

Vous voici désormais incollables pour faire évoluer la texture des repas de bébé !

Psst, n’oubliez pas : faites toujours du repas un moment de partage et de convivialité en famille. Votre bébé n’est pas en forme ? Il n’a pas envie de découvrir de nouvelles textures aujourd’hui ? En somme, ayez la même attitude que pour les bébés qui refusent un aliment au goût nouveau au début de la diversification alimentaire ! Enfin, pensez à lui proposer de l’eau au cours de ses repas.

Vous essayez déjà depuis quelques temps sans succès et avez l’impression que votre bébé a des hauts le cœur et refuse catégoriquement les nouvelles textures, quel que soit l’aliment ? Ne vous découragez pas et découvrez d’autres conseils ici !

(1) : http://www.orthodontie-ffo.org/sites/default/files/2018-03/l_impact_de_l_alimentation_sur_les_machoires.pdf
http://www.orthodontie-ffo.org/lalimentation-le-premier-maillon-pour-une-machoire-solide

Exemple de texture et non de quantité d’aliments à donner

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles
pour tout savoir sur bébé !

De bons menus menus pour bébé ?
logo Blédipop
Téléchargez l’application
image oiseau
Besoin d’un conseil
pour bébé ?
Les experts Blédina répondent
À toutes vos questions
Contactez-nous
Vos produits chez vous !
logo Blédina e-shop
Livraison à domicile
chat Blédina