Boum, boum, boum

  • partie 1/5

    Mon cœur bat, son cœur bat

    Deux barres et boum, le cœur fait boum ! Le test de grossesse est positif, le cœur bat très fort, très vite... Une vague d'émotion déferle, et c'est le début d'une longue série, unique pour chaque future maman.

     

    Alt text

    Le test de grossesse acheté, la notice suivie à la lettre, quelques minutes plus tard...boum je suis enceinte !

    Découvrir sa grossesse est un moment unique dans la vie d'une femme et d'un couple. Les émotions s'invitent, parfois toutes en même temps et se bousculent à la porte des pensées.

    Joyeuses, anxieuses, heureuses, légèrement paniquées, indescriptibles : elles sont là, résultat de l'annonce de cette grossesse qui va changer la vie.

    Future maman : toutes uniques, toutes différentes

    Tout au long de cette extraordinaire aventure qu'est la grossesse, certaines sensations sont expérimentées. Physiques, morales, douces, plus piquantes : elles se succèdent et sont, tout comme ce futur bébé qui grandit petit à petit, uniques.

    Chaque femme, chaque couple, vit et ressent les choses à sa façon, en fonction de son histoire.

    Et, pendant ce temps-là, l'embryon évolue, le corps change, les cœurs battent.

    La valse des hormones bat, elle aussi, son plein

    La plupart des sensations ressenties ce trimestre trouvent leur source dans l'immense bouleversement hormonal en cours : émotions décuplées, nausées, rires, cheveux gras et fatigue.

    Pas de panique : les plus désagréables ne vont pas durer.

    Apprendre à compter... en SA

    Déjà, les échanges se font avec le futur bébé, encore un minuscule embryon. Le cœur de la future maman bat pour lui, elle pourra entendre celui du fœtus dès 9 semaines d'aménorrhée.

    Aménorrhée, qu'est-ce que c'est ? Ca veut dire « absence de règles », et c'est désormais en SA qu'il va falloir compter. Le premier trimestre de grossesse en dénombre 12, calculées à partir de la date des dernières règles, et se conclue généralement par un extraordinaire moment d'émotion : la première échographie.

    Vite et fort : celui de maman bat dès le début de la grossesse, le cœur du fœtus à 9 SA... trois fois plus vite. 

  • partie 2/5

    Le développement du fœtus au cours du premier trimestre

    Le premier trimestre de la grossesse est un chantier extraordinaire de complexité et d'intensité. En 12 semaines d'évolution jour après jour, un œuf microscopique devient un fœtus. Voici les principales étapes de ce fantastique développement.

     

    Alt text

    C'est d'abord une histoire de rencontre : celle de l'ovule et du spermatozoïde. La fécondation est le résultat de la fusion des deux. A partir de ce moment, une division cellulaire va commencer.

    De deux cellules, le futur embryon va en compter 16, trois à quatre jours après la fécondation.

    Cinq à sept jours après la fécondation, une centaine de cellules composent le blastocyste : il va quitter les trompes de Fallope pour aller s'implanter dans l'utérus.

    La bonne place, au bon moment

    Ce qui est encore un amas de cellules va s'installer dans la muqueuse de l'utérus

     

    Dès la 5e SA, la constitution d'un incroyable organe temporaire débute : celle du placenta, maître des échanges entre la future maman et le fœtus tout au long de la grossesse. A partir de la 6e SA, les étapes de développement du fœtus s'accélèrent : à 6 SA il mesure 3mm, entre 6 et 12 SA il prend en moyenne 1 mm par jour. Il ressemblera à un futur bébé dès la fin de ce premier trimestre de grossesse.

    A partir de la 6e  SA, les étapes du développement du fœtus s'accélèrent. Il va ressembler à un futur bébé dès la fin de ce premier trimestre de grossesse.

    Du disque à l'embryon

    Quatre semaines après la fécondation, l'embryon quitte son aspect de disque et s'enroule sur lui-même : la formation du tube neural est en cours. Ce tube neural est à l'origine du cerveau et de la moelle épinière du fœtus, tandis que le cœur, lui aussi sous forme de tube, va bientôt commencer à battre. L'embryon va devenir fœtus.

    Organes vitaux et membres : tout y est en seulement 12 SA

    Au stade de développement de la 7e  SA, le fœtus bourgeonne comme une jolie plante : les principaux organes vitaux commencent à se mettre en place et à suivre un développement aussi complexe que miraculeux. Les membres supérieurs et inférieurs du fœtus se dessinent alors qu'il ne mesure que 8 mm de la tête au coccyx.

    A 12 SA, le fœtus ressemble à un bébé : nez, front, mains, pieds, il ne mesure en moyenne que 5 cm, mais dévoile tout lors de la première échographie obligatoire, réalisée entre 12 et 13 SA.
  • partie 3/5

    Les premiers changements physiques, et les autres...

    C'est au creux du ventre que tout se passe, mais ce n'est pas là que les changements physiques au cours du 1er trimestre de la grossesse s'effectuent. Petit à petit, sous l'influence des modifications hormonales, le corps de la femme enceinte va évoluer jusqu'à ce que le ventre rond commence à être visible.

     

    Alt text

    C'est le plus souvent la poitrine qui opère le premier changement physique dû à la grossesse. A la faveur des hormones, les seins peuvent prendre rapidement du volume, et le fait qu'ils soient tendus et douloureux est d'ailleurs un symptôme de grossesse. Ils se couvrent parfois de fines veines bleues, tandis que les mamelons s'assombrissent et commencent à s'élargir au cours du 3e mois de grossesse.

    Quand la grossesse se lit sur le visage

    Rares sont les futures mamans qui se trouvent resplendissantes pendant le 1er trimestre de leur grossesse.

     

    Les modifications hormonales se lisent parfois sur le visage : teint brouillé, acné de grossesse, peau soudain plus sèche ou plus grasse... Le visage peut également se couvrir du « masque de grossesse », cette augmentation de la pigmentation peut se prévenir à l'aide d'une crème solaire à indice très élevé.

    Les modifications hormonales se lisent parfois sur le visage...

    Les vergetures sont-elles obligatoires ?

    Non, là encore chaque femme enceinte est unique. C'est notamment une question d'élasticité de la peau mais, pour prévenir l'apparition des vergetures, l'hydratation quotidienne des « zones à risques » (seins, ventre, fesses, hanches, cuisses), une prise de poids régulière et raisonnable et au moins 1,5 l d'eau par jour sont de bons alliés.

    Aïe, ça tire !

    De la taille d'une figue fraiche en temps ordinaire, l'utérus prend du volume au fur et à mesure de la grossesse. Il est soutenu par un réseau de ligaments et de muscles qui s'étirent au fil de la croissance de l'utérus, et cela peut occasionner des douleurs. Le dos, et plus particulièrement les lombaires peuvent également se faire entendre, dans ce cas, l'ostéopathie peut être d'une aide bénéfique. 

  • partie 4/5

    Les symptômes et les troubles de la grossesse

    Si chaque femme a sa propre façon de vivre et ressentir sa grossesse, les symptômes et les troubles du premier trimestre de la grossesse sont le lot de bon nombre d'entre-elles. Seins douloureux, grosse fatigue, nausées ou saignements, ils jouent souvent les premiers rôles au cours des 3 premiers mois.

     

    Alt text

    Jusqu'à la 6e  SA en moyenne, ils se font discrets.  Puis le corps va commencer à envoyer des signaux.

    Au début du premier trimestre de la grossesse, « symptômes » riment souvent avec « troubles ».

    Parmi les premiers symptômes de grossesse les plus fréquents, on trouve les seins tendus et douloureux. Les seins sensibles sont donc un symptôme, mais aussi un trouble, car la sensation n'est pas des plus agréables.

    Au début du premier trimestre de la grossesse, « symptômes » riment souvent avec « troubles».

     

    Les paupières lourdes, très lourdes...

    La sensation de fatigue quasiment permanente est également un symptôme de grossesse. On n'y prête pas trop attention au début, mais lorsqu'elle s'installe et refuse de disparaître malgré de bonnes nuits de sommeil, on peut commencer à se poser des questions...

    Autre symptôme qui met la puce à l'oreille : l'irritabilité. Les hormones turbinent et ont une influence sur l'humeur, elle passe sans prévenir de bonne à mauvaise. Aliments riches en fer et en vitamine C et repos : le trio idéal contre la fatigue, qui disparaitra toute seule à la fin du 1er trimestre. Et, pour les sautes d'humeur... de la patience !

    Les nausées...

    Les nausées sont l'un des symptômes les plus visibles et courants de la grossesse. Souvent matinales, elles peuvent durer jusqu'à la fin du 1er trimestre de la grossesse. Pour les contrer, deux solutions : alléger les repas et manger plus fréquemment. Misez sur des aliments qui se digèrent plus facilement : riches en protéines et glucides, répartis sur 3 repas et 2 collations et arrosés d'eau.

    Les saignements, bons ou mauvais signes ?

    En s'implantant dans l'utérus, il arrive que l'œuf provoque un léger saignement. La nidation a lieu au cours de la 4e SA et peut être à l'origine de saignement rosé ou brun de faible intensité.

    Si les saignements ne sont pas rares au cours du premier trimestre de la grossesse (ils concernent environ 25 % des femmes*), c'est à leur durée et à leur intensité qu'il est préférable de veiller. Au moindre doute, le médecin ou la sage-femme est le meilleur interlocuteur de la future maman.

    *Votre grossesse jour après jour, Larousse.

  • partie 5/5

    Prendre des précautions pour une grossesse sereine

    Alimentation, médicaments, sport et interdits : quelques précautions sont bonnes à prendre pour vivre sereinement la grossesse dès le premier trimestre.

     

    Alt text

    Alimentation et grossesse ? Manger de tout, en quantité raisonnable : voilà la solution.

    Parmi les quelques interdits, pour éviter la salmonellose et la listériose, il est conseillé de manger la viande, le poisson et les œufs bien cuits et de laisser de côté tout ce qui est fromages et préparations fromagères au lait cru. Idem pour la charcuterie.

    Et bien sûr nettoyer le réfrigérateur régulièrement.

    Concernant la toxoplasmose, elle doit être détectée dès le début de la grossesse, avant 12 SA grâce à un bilan sanguin prescrit par votre médecin. 

     

    En cas de non- immunisation, il convient de respecter certaines règles :

    - Manger la viande bien cuite

    - Bien laver et éplucher les légumes ainsi que les ustensiles de cuisine.

    - Eviter de manipuler la litière du chat.

    Manger de tout, en quantité raisonnable : voilà la solution.

    Grossesse et médicaments : bon sens et vigilance :

    Seuls deux médicaments  délivrés sans ordonnance sont considérés sans danger pendant le 1er trimestre de grossesse : le paracétamol et le spasfon. L'ibuprofène, même sans ordonnance est strictement interdit pendant toute la grossesse. Les autres médicaments, quelle que soit la pathologie, doivent être prescrits par le corps médical pour prévenir tout risque de malformation du fœtus.

    Et lorsque la future maman suit un traitement particulier en temps ordinaire, la prescription est adaptée par le médecin qui suit la grossesse. Fini l'auto-médication donc !

    Il y a quelques interdits

    Parce que le risque Zéro n'existe pas et que la consommation d'alcool peut provoquer des dommages au fœtus, particulièrement au cours du 1er trimestre de la grossesse, le bon sens invite à ne pas en boire une goutte.

    Le tabac, notamment parce que la nicotine freine l'alimentation en oxygène du fœtus, est à proscrire. Les substances contenues dans une cigarette traversent le placenta et fumer pendant la grossesse augmente les risques de fausse-couche et de mort subite du nourrisson. Idem pour les drogues.

    Et le sport ?

    Oui ! Pour celles qui pratiquent déjà une activité, avec accord médical, elle peut être poursuivie au moins pendant le 1er trimestre de la grossesse. Pour les futures mamans moins sportives, bouger, présente de multiples avantages. Amélioration de la circulation sanguine, atténuation des crampes, nausées ou encore des insomnies : avoir une activité physique douce et régulière est un vrai « plus » pour vivre une grossesse sereine.
Notez ce grand dossier :