On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Ses premières dents

Bébé fait ses dents

La poussée des dents est une étape importante, attendue par bien des parents avec impatience. Néanmoins, l’apparition des premières dents de lait est très variable d’un enfant à l’autre. Alors, si Bébé n’a toujours pas de quenottes à 7 ou 8 mois, pas d’inquiétude !

Bébé a 6 mois, son sourire est adorable… mais il exhibe toujours des petites gencives roses. Chaque enfant a son rythme de croissance bien à lui, le caractère précoce ou tardif pouvant même être héréditaire. Tous les bébés sont différents et Karine Garcette, gastro-entérologue et pédiatre, le souligne « Dans tous les cas, que les parents se rassurent, on a rarement vu des enfants sans dents ! ».

Chaque enfant à son rythme de croissance bien à lui

 

Un sourire à croquer

Par conséquent, il est possible que Bébé, pourtant éclatant de santé, n’ait sa première dent qu’à l’âge de 1 an. Néanmoins, en moyenne, les premières dents, souvent les incisives inférieures, apparaissent autour de 4 – 5 mois. Viennent ensuite les incisives centrales supérieures, vers 4 – 6 mois, puis, entre 6 et 12 mois, les incisives latérales se mettent à pousser. Avec 8 dents, Bébé parfait son apprentissage de la mastication, découvre le plaisir de croquer et nous fait un joli sourire… à croquer !

 

La dentition se met en place, les bonnes habitudes aussi

Entre 12 et 18 mois viennent les premières petites molaires, et, de 12 à 24 mois, – toujours d’un point de vue très théorique – les canines commencent à pousser. Les 4 secondes petites molaires font leur apparition entre 24 et 30 mois. Nous voilà avec 20 dents de lait, également appelées « dents primaires » ou « dents de bébé », en tout ! En ce qui concerne le brossage des dents, on s’y met très tôt, dès les premières incisives. Autant prendre tout de suite de bonnes habitudes, sinon, gare aux caries.

 

Pour de belles, et bonnes, dents de lait

Patatras ! Bébé est tombé et une de ses dents de lait bouge…Que faire ? Avant tout, ne pas paniquer et consulter un dentiste, il pourra à priori la maintenir en place, ce qui est souhaitable. En dehors de ce genre d’accident, fruit de la malchance, on met tous les atouts de son côté pour que le bout de chou ait de bonnes dents. Un brossage régulier, une alimentation diversifiée. Si on veut mettre un peu de douceur au menu, ce sera au repas, puis on brosse les dents de bébé.

Un brossage régulier, une alimentation  diversifiée ?

Bébé a mal aux gencives

Les poussées dentaires ne sont pas toujours indolores. Bébé n’est pas toujours très en forme lorsqu’apparaissent ses premières dents mais il existe des petits moyens pour l’aider.

Bébé a les joues toutes rouges, une vraie pomme d’api ! Il est grognon, irritable, mange peu et son sommeil est perturbé, il salive beaucoup, ses gencives sont gonflées et il met son poing dans sa bouche. C’est une poussée dentaire et lorsqu’une dent transperce sa gencive, il peut même avoir un peu de fièvre. Attention, si le thermomètre monte à 39-40°C, c’est probablement une autre pathologie. Dans ce cas, le pédiatre est recommandé.

Il salive beaucoup, ses gencives sont gonflées et il met son poing dans sa bouche

 

Ouille, j’ai une dent qui pousse

Comme le rappelle le docteur Karine Garcette, gastro-entérologue et pédiatre, « les poussées dentaires peuvent générer des selles plus acides et plus molles, créant de petites irritations ». L’apparition des dents de laits peut ainsi coïncider avec un érythème fessier. Au niveau des gencives, bébé peut se soulager en mastiquant,  mâchouillant un anneau de dentition (si possible bien froid) , un croûton de pain, ou  tout autre objet qui lui permet de se masser les gencives.

L’apparition des dents de laits peut ainsi coïncider avec un érythème fessier

 

[Trucs et astuces pour soulager Bébé]

Afin de soulager les gencives douloureuses du petit-bout, il existe quelques petits « trucs » qui ont fait leurs preuves. On peut ainsi frictionner doucement la gencive gonflée avec un gel adapté ou un médicament adapté, sur les conseils de son médecin. Une petite cuillère froide, que l’on passe avec beaucoup de précaution sur la zone douloureuse est un remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Les colliers d’ambre, en revanche, n’ont jamais prouvé leur efficacité et peuvent s’avérer dangereux.

Bébé apprend la mastication

Bébé fait ses dents, juste au moment où il découvrait les morceaux fondants, de nouvelles textures. Il refuse la nourriture qu’on lui propose, que faire ? Surtout ne pas l’empêcher de mâcher, c’est une étape normale de son développement et contrairement aux idées reçues, mastiquer peut même le soulager.

On lui propose la cuillère, Bébé détourne la tête, il a mal. Purée épaisse ou petits morceaux ne semblent plus lui faire envie. Pourtant, avant sa poussée dentaire, il écrasait, malaxait déjà la nourriture avec sa mâchoire. Il ne faut pas s’inquiéter, ne pas le forcer, le soulager et il recommencera à manger et à apprendre à mastiquer, à utiliser ses dents et ses mâchoires, ce qui lui permettra plus tard de ne pas avoir de trop de problèmes dentaires ou de langage.

 

Mordre ou mastiquer, je découvre de nouvelles sensations

C’est le réflexe d’écrasement avec les mâchoires qui initie la mastication, aidé ensuite par les dents.  Quand bébé a mal aux dents, en écrasant  l’anneau de dentition entre ses gencives endolories, en le mordillant, cela le soulage.

Puis quand enfin ses petites dents seront sorties, il pourra continuer à mordiller écraser des petits aliments fondants dans sa bouche : quelles nouvelles sensations, de nouveaux goûts, de nouvelles textures. Mmm c’est bon !!

C’est le réflexe d’écrasement avec les mâchoires qui initie la mastication

 

La mastication, un processus long à mettre en place

Un croûton de pain, un petit morceau de biscotte (à donner sous surveillance afin d’éviter le moindre risque d’étouffement) ou un biscuit permettent également à Bébé d’apprendre à  mâchouiller, de faire fondre dans sa bouche puis d’avaler et de prendre du plaisir à manger autre chose que ses petites purées toutes lisses. La mastication deviendra plus élaborée au fur et à mesure que ses petites molaires apparaissent  (mais  la vraie mastication tel qu’un adulte  sera vraiment acquise vers  6 ans).

 

Les caries, ennemies de la mastication

Les caries constituent un risque important pour la dentition de Bébé. Dans le cas où elles nécessiteraient l’extraction d’une dent de lait, cela peut être néfaste pour l’évolution des dents définitives. De plus, les dents cariées étant douloureuses, elles entraînent souvent un défaut de mastication. Attention au biberon du soir pour s’endormir ou biberon de la nuit car les dents ne sont pas brossées ensuite et il existe un risque de caries.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous