On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Ses éclats de rire

Sourires aux anges, puis francs sourires, en quelques mois, bébé est devenu de plus en plus expressif… et communicatif ! Désormais, entre l’âge de 4 et 8 mois, le voilà qui éclate de rire. Cette expression de joie, d’abord réaction à un stimulus sensoriel, va, au fil du temps, devoir de plus en plus au mimétisme.

Il rit aux éclats

« Poutou, poutou ! » On fait de gros bisous à bébé en faisant de drôles de bruits, on lui souffle dans le cou… et le voilà qui éclate de rire ! Bouche grande ouverte, ses petits yeux froncés pétillent de joie, il est pris d’un véritable fou rire, presque comme un grand. Ce baiser un peu bruyant lui a fait éprouver une sensation agréable, mélange de contact physique et de bruit amusant, et il n’a pas pu résister. Il rit en réaction à la situation mais n’est pas encore vraiment conscient de ses émotions.

On lui souffle dans le cou… et le voilà qui éclate de rire !

 

Rire, c'est bon pour la santé, et le développement de Bébé

A force de nous observer, de scruter nos expressions, bébé a découvert combien il est agréable de sourire et de rire. Car si sourire libère en nous de l’ocytocine, l’hormone du bien-être, le rire, comme expression plus extrême du plaisir, oxygène notre organisme, booste la circulation sanguine et fait affluer des endorphines, comme après un effort physique – ou sportif – soutenu. Et une chose est certaine, lorsque le petit éclate de rire, on ressent à notre tour une grande joie.

 

Une merveilleuse façon de communiquer

Quelle grimace irrésistible ! Bébé rit à nouveau, cette fois, c’est grâce au sens de la vue – le visage de son père est vraiment inhabituel – qu’il s’esclaffe. En réponse à cette pitrerie, il donne de la voix, gigote. C’est qu’il connaît bien ces sons qui sortent de sa gorge car, seul dans son lit, il a essayé ses cordes vocales, les a fait vibrer en expirant l’air. Rire, comme pleurer, est devenu un moyen de communication, lié à un sentiment de plénitude et de sécurité.

Quand bébé nous fait rire à son tour

Le bout de chou a un peu plus de 6 mois et voilà qu’il nous tire la langue, de sa propre initiative… On lui tire la langue en réponse et il se met à rire. En nous imitant, il a intégré qu’une expression, un geste, ou un éclat de rire, provoquait chez l’autre de la joie et que ce plaisir se partageait à plusieurs. Oh, bien sûr, il ne l’analyse pas, et nous non plus, tout occupés que nous sommes à passer un bon moment, mais bébé est en train de s’essayer au « rire social », l’une des bases de la communication !

Ces sensations qui le font rire

Bébé aime rire, mais son rire est avant tout provoqué par des sensations physiques où les sens prédominent : parmi eux, le toucher, sens premier déjà à maturité à la naissance. Chatouillis, petits jeux que chacun invente à sa guise sont pour lui, et pour nous, une véritable fête.

« C’est la petite bête qui monte, qui monte… et qui redescend ! », ce petit jeu, auquel s’adonnent instinctivement parents et membres de la famille avec les très jeunes enfants, faisait déjà sourire bébé à 3 ou 4 mois. Désormais, il le fait éclater de rire. A la fois stimulation sensorielle et interaction, c’est un jeu qui donne à bébé les repères nécessaires – la petite bête monte et redescend toujours -, et lui procure un plaisir physique (c’est qu’elle chatouille cette petite bête!)…

 

Chouette, des chatouilles !

Les chatouilles font d’ailleurs partie des amusements préférés des tout-petits, à quelques exceptions près. Alors, si bébé fait la grimace, replie un peu ses bras, c’est probablement qu’il n’apprécie pas tant que ça et a besoin d’un peu plus de douceur. Chaque enfant a sa sensibilité propre et il convient de la respecter. Le plus important c’est le plaisir du moment partagé, la complicité qui en découle ; c’est si bon de rire, et surtout de rire ensemble.

 

Petits jeux pour grands éclats de rire

A nous d’inventer nos propres jeux pour faire rire bébé. Certains parents embrassent les pieds de leur enfant, font éclater des bulles de savon ou cachent les jouets sous l’eau du bain. Pop, plus de bulle ! Hop, le canard réapparaît ! La vision du petit s’est beaucoup améliorée, surtout en ce qui concerne la poursuite oculaire et sa capacité à fixer les objets, son ouïe également. Il est devenu très réceptif à ces apparitions soudaines, à ces sons insolites : on se régale.

A nous d’inventer nos propres jeux pour faire rire bébé !

 

Quand rire a du sens

Pourquoi ne pas associer les différentes perceptions de bébé à une activité ludique ? Par exemple, on lui touche l’oreille en agitant un grelot, le cou correspond à un souffle, le ventre à un baiser sonore ; les possibilités sont infinies… et riches en sensations. Rire, jouer ensemble, mais avec modération tout de même : attention à respecter son propre rythme et à observer s’il est aussi décidé à chahuter. Vous êtes disposé à rire, bébé ne l’est pas forcément au même moment ! Son bien-être avant tout !

En riant, bébé se sociabilise

Et si on jouait à « coucou – caché » ? On peut y jouer facilement à partir de l’âge de 3 mois pendant les périodes d’éveil de bébé. Rien de plus simple, on se place bien face au petit bout, à hauteur de sa vue, et on se dissimule derrière un foulard ou un morceau de tissu. Coucou, nous revoilà ! Parfois, avec un grand sourire, surtout lorsqu’il est encore très petit, parfois en faisant une sacrée grimace, lorsqu’il est un peu plus grand et possède une meilleure acuité visuelle. A tous les coups, on gagne, et bébé rit, pousse des cris de joie.

 

Les bienfaits du « coucou – caché »

Cette activité ludique peut sembler anodine, mais elle développe néanmoins la capacité d’écoute et de concentration de l’enfant, et par conséquent sa sociabilité. Bébé attend que Maman réapparaisse, il anticipe l’action et se focalise sur l’autre, un des bases de son altérité à venir. Bénédicte Thiriez, puéricultrice, en souligne d’ailleurs l’intérêt à l’âge de 8-9 mois, âge de la différenciation qui peut être « associée à beaucoup d’angoisse car l’enfant perçoit les autres et y compris vous-même comme des personnes étrangères, il se demande également à chacun de vos départs si vous allez bien revenir ».

 

Je ris, donc je suis

En attendant, bébé rit, et commence à assimiler le processus d’imitation. Mimiques des visages, gestes, intonations, il enregistre tout ce qu’il voit et entend, l’associe à des sensations pour bientôt s’en servir à son tour. Lorsqu’il aura environ 6 mois, c’est lui qui prendra des initiatives pour nous faire rire et nous inciter au jeu. Il ne s’agit pas encore de sens de l’humour, il faudra attendre pour cela qu’il ait au moins 24 mois, et sera alors capable de reconnaître une situation volontairement incongrue et même provoquer des situations qui prêtent à rire.

Bébé rit, et commence à assimiler le processus d’imitation.

 

 

Rire pour s'attacher, et pour s'aimer

Rire instinctif, rire de bonheur partagé et vecteur de communication sociale, le rire pour bébé est avant tout un plaisir. Il le libère de ses tensions ou de ses petites inquiétudes. Qui n’a jamais vu son enfant pleurer et se mettre à rire quelques secondes plus tard parce que l’on a chantonné son nom ou fait une pitrerie ? C’est un merveilleux dérivatif, et une source d’attachement profonde.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous