On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Peurs du soir, peur du noir, comment ça marche ?

Autour de 18-24 mois, la peur du noir, des méchants, des bêtes féroces ou des sorcières vient perturber le coucher. À quoi ça sert et que faire ? On fait le point.

Règle d'or n° 1
Avoir peur, c’est bien
Un jour ou l’autre, quand les enfants grandissent, ils sont effrayés par les monstres, les loups tapis dans l’ombre ou juste le noir. Et c’est normal. La peur fait partie des grandes émotions de base. Elle est nécessaire à leur développement.
Règle d'or n° 2
Pourquoi ça se passe le soir ?
Traduire « quand les parents sont eux aussi fatigués par leur journée »... Parce que c’est justement le moment où, après l’agitation de la journée, l’obscurité, la solitude de l’endormissement et le silence stimulent l’imagination des petits, réalisateurs de terribles films d’épouvante : la sorcière cachée derrière la porte, le dragon grignoteur de petons…
Règle d'or n° 3
Savoir prendre ses peurs au sérieux
Les peurs sont irrationnelles. Demandez aux adultes qui ont peur de l’avion, des souris ou des araignées. On aura beau répéter à nos petits terrorisés que les loups vivent dans les montagnes, eux y croient dur comme fer. D’où la nécessité de ne pas se moquer, de ne pas minimiser mais de trouver des moyens de rassurer.
Règle d'or n° 4
Trouver des solutions d’apaisement
Une fois les causes du stress identifiées, on dédramatise et on cherche des solutions concrètes favorisant la reprise du contrôle. La pénombre étant bien moins intimidante que le noir total, on peut, par exemple, laisser une veilleuse ou la lumière du couloir allumée. Ou installer une lampe de chevet à actionner tout seul en cas de panique, proposer un tour de la maison ou de la chambre le soir, mettre en place un rituel de réconfort avec doudou, l’inciter à penser à des souvenirs bienveillants, proposer des exercices de sophrologie, créer ensemble un aspirateur de monstres…
Règle d'or n° 5
Redonner confiance
C’est le bon moment pour rappeler aux enfants les peurs qu’ils ont déjà surmontées avec courage et succès : la mer, le chien du voisin, le tricycle… N’hésitez pas non plus à piocher dans la littérature enfantine en choisissant des contes, fables et récits qui mettent en scène des enfants surmontant leurs angoisses.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous