On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Comment faire quand bébé refuse de manger ?

La diversification est une grande nouveauté pour bébé et il est parfois méfiant lors de l’introduction de nouveaux aliments. Le docteur Marc Bellaiche, gastro-pédiatre, nous donne des conseils pour accompagner en douceur ces découvertes qui mettent en jeu tous les sens de notre bout de chou.

Quelles sont les raisons pour lesquelles bébé refuse parfois de goûter une nouvelle assiette ?

Tous les sens de bébé sont stimulés par la diversification, notamment l’odorat, la vision et le toucher. S’il a une réticence tactile ou visuelle, bébé ne voudra pas mettre à la bouche.
Certaines consistances et certaines visions d’aliments (assiette avec une coloration « bizarre », par exemple) peuvent ne pas donner envie à bébé de goûter.

Comment éviter les refus ?

Il faut inciter bébé à toucher, à mettre ses mains dans sa bouche et dans le plat ! La découverte tactile de la nourriture est importante pour lui.
Pour l’aspect visuel, moins il y en a dans l’assiette, plus il y a de chances pour que l’enfant accepte de manger.

La régularité aussi est importante.
Quelles textures privilégier ?

Les premiers temps, il faut éviter la mixité : soit bébé prend un morceau de texture sèche qu’il va sucer ou croquer avec ses gencives comme un quignon de pain, par exemple, soit il mange une purée moulinée, presque liquide.

Si l’on accélère le processus en mélangeant les textures (en donnant des petits morceaux dans une purée onctueuse, par exemple), bébé aura peut-être des difficultés à avaler et risque de rejeter son assiette.

Il faut essayer de proposer jusqu'à 8 fois un aliment avant de considérer que bébé ne l'aime pas.
Que faire s'il refuse une purée malgré ces précautions ?

Les études montrent qu’il faut essayer de proposer au moins 8 fois un aliment avant de considérer que bébé ne l’aime pas. Il faut donc s’armer de patience !
La régularité aussi est importante. Beaucoup de crèches et de nourrices insistent pour que les parents introduisent les nouveaux aliments. Ce n’est parfois possible que le week-end. Le manque de régularité peut créer plus de difficultés d’acceptation pour l’enfant.
Ente 5 et 12 mois, il existe une fenêtre d’opportunité pour faire découvrir à bébé le goût des aliments. Des études ont montré que, à cet âge, plus l’enfant goûte différents plats, différents légumes, différentes textures, plus son répertoire alimentaire sera diversifié plus tard.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous