Les bons réflexes lors des repas

Savoir comment donner à manger à bébé est tout aussi important que savoir quoi lui donner, blédina souhaite partager avec vous les réflexes à adopter afin que manger rime avec plaisir et sérénité

Mon enfant a 6 mois ou plus…

Quand je prépare à manger si je veux lui donner :

  • Des noix entières ou des graines, je les hache en poudre;
  • Des viandes, poissons, je retire soigneusement les os et les arêtes;
  • Les fruits et légumes durs (carottes, céleri, pommes, ...), je les donne d'abord en purée, puis progressivement en morceaux fondants.

Pour les plus grands enfants qui ont déjà des molaires

  • Les fruits secs, je les réhydrate et les coupe en petits morceaux.
  • Les aliments ronds/sphériques comme le raisin, tomates cerises, mirabelles..., je les coupe en quartiers et retire les noyaux des fruits quand il y en a.

Je ne lui donne pas : d'olives, de maïs soufflé, de chewing-gums, de bonbons (dur ou gélifiés), de saucisses, d'haricots filandreux,..

Le saviez-vous ?

Tout le monde peut se former aux gestes de premiers secours !

J'installe mon enfant

Assis idéalement dans une chaise haute ou à table, le dos bien droit. Je ne le laisse pas marcher, courir (voire se coucher) lorsqu'il mange. Je ne donne pas à manger dans la voiture.
Je consacre un vrai temps au moment du repas, j'évite les distractions telles que les écrans.
Le repas se déroule dans une ambiance calme. Nous sommes heureux de partager ce bon moment !

Durant les repas

Je surveille mon enfant et m'assoie avec lui.
Je surveille les enfants plus âgés pouvant donner des aliments inadaptés et donc potentiellement dangereux pour mon cadet.
J'encourage mon enfant à manger lentement et à bien "mastiquer".
Je laisse le temps à mon enfant d'avaler entre chaque cuillerée ou avant de boire.
Je ne force pas mon enfant à manger.
Je veille à ce que mon enfant n'ait pas trop de nourriture dans la bouche.
Je donne des textures de plus en plus complexes, toujours adaptées à ses capacités et à son développement.

J'apprends à mon enfant à ne pas parler (et rire) la bouche pleine ; mais une fois la bouche vide, place aux échanges !



Notez cet article :