On mange mieux
quand on est curieux

Bébé mange tout seul comme un grand

Quand il sourit, on voit ses petites dents, c’est craquant, mais pas seulement. Entre 15 et 24 mois, Bébé gagne en autonomie et découvre de nouvelles expériences alimentaires. Correctement assis en toute sécurité, il mange un repas adapté à ses besoins en présence de toute la famille, et s’imprègne de ce que font les « grands ».

J'imite donc je grandis

Le petit loup assis et bien installé en toute sécurité dans sa chaise haute ou bien sur un réhausseur adapté, cuillère bien en main et serviette ajustée, partage les repas en famille et parfois même entre amis. Il est très important que l’enfant soit à hauteur du champ visuel de ses parents notamment pour la mise en place des échanges. En plein apprentissage du langage, il écoute quand on dit les noms de toutes ces bonnes choses à manger. Plus il affine son goût, plus les mots prennent du sens. Il observe, s’imprègne et nous imite.

 

De nouvelles expériences sensorielles

Ses nouvelles dents vont lui permettre de découvrir de nouvelles textures : en effet avec ses molaires il va pouvoir écraser des morceaux plus résistants. Le repas devient alors une expérience sensorielle d’autant plus riche.

 

Cuillères et fourchettes adaptées, ses grandes « copines »

Vers 15 mois, votre enfant peut commencer à manger seul ses petits plats avec sa cuillère. Selon son niveau de coordination, il apprend à la gérer seul. On peut d’ailleurs l’aider en le faisant jouer dans la journée à «manger avec la cuillère », pour de faux, c’est à la fois ludique et éducatif. La fourchette adaptée à bébé fait son entrée vers 18 mois, il pourra alors piquer des morceaux avec.

Ses doigts deviennent agiles, ses gestes plus précis : il développe sa motricité fine et il est plus adroit avec sa cuillère et sa fourchette. On lui coupera encore sa viande pendant longtemps, mais il devient de plus en plus autonome. Cependant, il est fréquent que les enfants régressent certaines fois. Par exemple, avec la fatigue ils auront de temps en temps à nouveau besoin de votre aide pour finir leurs repas. C’est tout à fait normal et il faut persévérer à les encourager dans leurs apprentissages. Aussi, plus on leur montre l’exemple et on les laisse faire les choses par eux-mêmes, plus ils maîtrisent les apprentissages, à chacun son rythme.

Bébé a moins faim, et alors ?

Votre enfant veut en savoir toujours plus ; il aime découvrir, explorer et tout comprendre du monde passionnant qui l’entoure. Résultat, il en oublie parfois de manger et perd un peu l’appétit.

Les premiers pas, déjà…. Tout en s’investissant à fond dans cette nouvelle activité, il affirme aussi progressivement son caractère et ses préférences alimentaires. Mais le plus important ici sera qu’il continue d’avoir un régime varié, équilibré et approprié aux besoins de son âge.

 Souvent l'appétit varie

Si l’appétit de votre enfant commence à diminuer, les repères restent, pour le médecin, les courbes de poids et de taille. Si celles-ci sont normales, inutile de s’alarmer. Son appétit peut varier d’un repas ou d’un jour à l’autre, selon les efforts qu’il a fourni, son état de santé… Il est très important de respecter l’appétit de son enfant et de ne pas le forcer à terminer sa préparation. S’il réclame à manger avant le repas suivant, vous pouvez avancer l’heure de ce repas. L’équilibre alimentaire s’effectue sur plusieurs jours.

Le repas doit être un moment de détente

Autour de la table, les conversations vont bon train et le petit n’en perd pas une miette. Les convives vont partager des moments de convivialité et pas seulement un bon repas. Bébé est tout ouïe et s’imprègne de cette ambiance agréable. C’est pourquoi il faut bannir le plus possible tensions et stress au moment du repas (ainsi que les écrans), ils risqueraient de perturber le plaisir du repas.

Bien manger demande parfois un peu de patience !

Aujourd’hui, tout est « beurk ! »Une fois la déception passée, on relativise. Il ne faut pas y voir de défi personnel, votre enfant est juste en train de devenir hypersélectif (il ne veut manger que des pâtes ou du riz) ou néophobe (il refuse de goûter aux aliments qu’il ne connaît pas). La majorité des enfants sont ainsi. Il est possible de l’aider à passer ce cap : persévérez et proposez-lui à nouveau dans quelques jours le même aliment, associez-le à la préparation du repas, montrez le plaisir que vous avez à déguster l’aliment.

En quelques mois, que de changements !

Entre 15 et 24 mois, le petit gourmand fait d’énormes progrès sur le plan oral : il répète des mots, voire des bouts de phrase. L’autonomie à table se développe peu à peu. Avec l’arrivée des molaires, votre enfant va poursuivre son apprentissage de la mastication. Pour l’aider, vous pouvez l’encourager à effectuer différents bruits d’animaux, comme claquer la langue pour imiter le cheval, ou encore imiter l’âne en faisant « hi han ».

 

 

Une alimentation appropriée pour l'aider à bien grandir

Ce « petit grand » ne peut pas avoir le même régime alimentaire que nous. On garde à l’esprit que jusqu’à 3 ans, il ne peut toujours pas manger comme un adulte. En effet, son organisme est encore immature :

  • on limite toujours le sel et le sucre,
  • on limite également les apports en protéines animales tels que la viande, le poisson, l’œuf et on continue de les donner cuits à cœurs,
  • on ne donne pas de produits laitiers au lait crus,
  • les légumes secs sont d’abord consommés en purée,
  • les fritures restent déconseillées…

 

Equilibre et diversité, ses meilleurs alliés

Il en faut de l’énergie à ce mini-athlète pour marcher, communiquer, jouer, développer ses muscles, ses os et son cerveau. Il a particulièrement besoin de fer (5 fois plus qu’un adulte en fonction du poids corporel), qui l’aide à renforcer ses défenses immunitaires. Il a des besoins accrus en calcium et en acides gras essentiels, sans parler des vitamines. Les aliments lactés destinés aux enfants en bas âge restent un bon moyen d’équilibrer sa diète.

 

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Accueil > L'éveil de bébé > Bébé mange tout seul comme un grand
Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous