BEBE SE RETOURNE SEUL : UNE PETITE REVOLUTION

  • partie 1/2

    Le retournement : les étapes vers une prouesse d'acrobate

    « Regarde, il a roulé sur lui-même !» : bébé commençait à s'ennuyer sur le dos et, à force d'entraînement, il s'est retourné tout seul, sous le regard admiratif de papa et maman. Une petite révolution préparée au fil des mois par notre petit cascadeur.

     

    retournement_etape_acrobate

    Il gigote et s'active sur le dos

    Depuis le début de sa vie, le petit loup repose sur le dos.
    Dans cette position, il bouge, joue avec son corps, lance ses jambes, les attrape, se balance d'un côté et de l'autre : une gymnastique bien utile pour préparer le retournement. En tout cas, cela amuse beaucoup ses parents qui trouvent bébé bien dynamique ! Et ça tombe bien car à cet âge, rien de mieux pour bébé que des parents qui jouent avec lui.
    Lorsque bébé est éveillé, maman l'installe parfois quelques instants à plat-ventre.
    Bien calé sur les avant-bras, sur un tapis moelleux, il s'habitue à cette position et prend de l'assurance.
    « Au début ma tête était lourde, mais maintenant je suis à l'aise. J'aimerais bien réussir tout seul à faire la pirouette ! »

     

    Il bouge, joue avec son corps, lance ses jambes, les attrape, se balance d'un côté et de l'autre : une gymnastique bien utile pour préparer le retournement.


    Oh, me voilà sur le côté !


    Un beau jour, en essayant d'attraper nounours, bébé bascule sur le côté, sans le vouloir !
    Il s'installe de plus en plus souvent dans cette position intermédiaire.

    Dans cette position, notre apprenti cascadeur peut se relaxer, attraper son jouet qui est un peu loin et observer maman vaquer à ses occupations.
    Pour réussir à se retourner, notre aventurier n'a plus qu'à dégager son bras de dessous et finir sa bascule.
    « A force d'entraînement j'y arriverai bientôt parfaitement…»

     

    Un beau jour, en essayant d'attraper nounours, bébé bascule sur le côté, sans le vouloir !

     

    Sur le ventre, le sport continue.

    Allongé sur le ventre, bébé observe le monde différemment.
    Il travaille aussi sa motricité : muscles du cou, des épaules, des bras, du dos, une vraie routine de sportif.
    Lorsqu'il oriente la tête, le reste de son corps bouge aussi : genoux et pieds sont en flexion, hanches en extension.
    Tous ces exercices sont pour bébé un passe-temps formidable… et indispensables pour préparer le déplacement !

     

  • partie 2/2

    De nouvelles explorations pour les sens

    « Que le monde est différent, à l'horizontale…». En se retournant sur le ventre, bébé perçoit le monde sous un nouveau jour. Il fait l'expérience de nouvelles sensations visuelles et tactiles. Son éveil prend une nouvelle dimension grâce à toutes ces découvertes.

     

    nouvelles_explorations_sens

    Une vision du monde renouvelée

     

    Bien calé sur ses avant-bras, notre petit curieux peut regarder autour de lui en toute tranquillité.

    Il pose maintenant un regard horizontal sur son environnement, comme dans la position assise.

    Le gros coussin rouge, la peluche posée dessus… Que de couleurs et de formes attirantes !
    L'enfant se fait une idée de plus en plus précise de son environnement et se nourrit de ces nouvelles découvertes pour grandir.

     

    Notre petit curieux peut regarder autour de lui en toute tranquillité

     

    Une expérience tactile de tout le corps

     

    Autre nouveauté sur le ventre : les expériences tactiles.
    Dans cette position, tout l'avant du corps de bébé est en contact avec le sol. Ses petits bras, son ventre, ses cuisses et ses pieds ressentent les textures et les températures des matières.

    Le carrelage glisse un peu, ça fait froid sous les bras ! La moquette de sa chambre gratte un peu, c'est doux et moelleux sur le lit de papa et maman.
    Grâce à ces sensations, bébé prend conscience de son « enveloppe corporelle » et se connait de mieux en mieux.
    Il faut en profiter, car lorsqu'il sera debout, il n'aura plus ce contact !

     

    Grâce à ces sensations, bébé prend conscience de son « enveloppe corporelle

     

    Bébé apprend à maîtriser sa tête

    Lorsqu'il se retourne, bébé doit maintenir sa tête à la force de ses muscles. Cela stimule son sens de l'équilibre : parfait pour préparer le déplacement !
    Quand notre cascadeur repasse du ventre sur le dos, il doit enrouler sa tête pour ne pas se cogner : il apprend ainsi à maîtriser ses chutes. Encore un acquis bien utile quand il voudra marcher.

     

    Un premier pas vers l'autonomie
     

    En réussissant seul à se retourner, bébé franchit un premier palier dans sa conquête de l'autonomie : c'est la fin de la phase « statique » et le début de la phase « dynamique ».
    Pas besoin de maman pour changer de position : un avant-goût de liberté…

Notez ce grand dossier :