FAUT-IL AIDER BÉBÉ À SE METTRE DEBOUT ?

Michèle Forestier est kinésithérapeute spécialisée depuis 40 ans
dans la rééducation des bébés présentant
des retards de développement.

Tout parent rêve de voir son tout-petit se tenir sur ses deux jambes : quelle fierté ! Michèle Forestier nous en dit plus sur le parcours de bébé jusqu'à cette position, ainsi que sur la meilleure façon de l'aider à y parvenir…. Qui n'est pas forcément celle que l'on croit.

A quel âge bébé se met-il debout ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier

Chaque enfant a un rythme différent qu'il faut respecter, mais c'est généralement entre 9 et 12 mois que bébé se met debout.
Quoi qu'il en soit, comme pour le retournement, bébé doit parvenir seul à trouver le chemin de la verticalité : ne le « posez » pas debout et ne tirez pas sur ses bras pour le lever. Il doit apprendre à pousser sur ses jambes, c'est la façon naturelle de se dresser.
De plus, un enfant debout trop tôt ne saura pas redescendre car il n'aura pas appris à plier les genoux pour cela. 

Bébé doit parvenir seul à trouver le chemin de la verticalité

Alors comment aider bébé à se tenir debout ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier
La meilleure façon de l'aider est de le laisser faire et de ne pas trop le stimuler.
Bébé doit surtout muscler ses jambes et son dos pour réussir à se mettre debout. Pour cela, il faut bouger et escalader.
Soyez présents, donnez-lui de l'espace tout en le surveillant. Proposez-lui des jeux actifs : lancez-lui une balle, mettez quelques obstacles à surpasser dans le salon…
Intervenez le moins possible dans ses mouvements, sauf s'il se met en danger.
Soyez présents, donnez-lui de l'espace tout en le surveillant. Proposez-lui des jeux actifs.

Y a-t-il des astuces pour encourager bébé à escalader ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier
Généralement à cet âge, bébé n'a pas particulièrement besoin d'être encouragé à explorer, il trouve tout seul…mais on peut cependant jouer avec lui pour qu'il découvre ce plaisir s'il est un peu trop craintif.
S'il n'arrive pas à dépasser seul une difficulté, vous pouvez guider ses jambes ou ses hanches pour lui faire comprendre le mouvement.
Dans l'escalier par exemple, s'il utilise toujours la même jambe pour monter, essayez de lui faire alterner les deux pour qu'il se symétrise.

Quels jouets conseillez-vous ?

Image : Michèle Forestier Michèle Forestier

Les jouets sont souvent des jeux statiques et à cet âge le plaisir est de bouger, découvrir le monde extérieur et découvrir son corps, ses sensations, le bébé va donc jouer avec tout ce qu'il trouve et vite repartir vers un autre objet de découverte.
Par contre, le porteur est un bon outil pour encourager les expériences motrices du bébé : il peut s'assoir dessus, s'en aider pour se dresser, et à terme le pousser pour commencer à se déplacer sur deux appuis.



Notez cette interview :