On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Grossesse et sport : ce qui est interdit

Si on peut continuer à pratiquer certaines activités sportives durant la grossesse, d’autres seront à proscrire. Fatigue, contractions, baisses de tension… les risques encourus en pratiquant un sport non recommandé pour les femmes enceintes sont nombreux. Mieux vaut demander conseil à son médecin.

Sports extrêmes… risques maximum

La descente d’une piste rouge en surf des neiges ? Un saut à l’élastique en amoureux ? Rien de telle qu’une petite montée d’adrénaline de temps en temps. Sauf qu’enceinte,  il va falloir prendre son mal en patience et attendre un peu avant de rejouer les sportives de l’extrême. Durant neuf mois, plus question de pratiquer des sports dangereux. Oui, nous avons la pêche, oui, nous sommes sur un petit nuage et on se sent en pleine forme ! Qui plus est, durant les premiers mois, notre prise de poids n’est pas flagrante, donc l’envie de poursuivre ces activités de l’extrême nous titille quand même un peu. Sauf qu’en réalité, même si on ne le ressent pas encore totalement, nous sommes bien enceintes et une mauvaise chute pourrait avoir des conséquences irréversibles sur notre grossesse. Remettons donc cela à plus tard !

Sports formellement interdits : roller, ski alpin, squash…

 

Attention aux coups !

Durant ces neuf mois, les seuls « petits coups » que nous pourrons recevoir seront ceux des petits pieds de notre bébé qui gesticule dans notre ventre. Des petits coups plutôt sympas à recevoir ! Oubliée la pratique d’arts martiaux (karaté…) ou tout autre sport de combat (boxe..). Un mauvais coup dans le ventre pourrait causer de sacrés dégâts. Plus question non plus de plonger car le manque d’oxygénation retentira sur notre rythme cardiaque et la santé de bébé. Néanmoins, si la plongée est interdite, la natation, elle, est fortement recommandée pour soulager  les douleurs dorsales que peut engendrer notre grossesse. Toutes en maillot !

 

Les activités sportives tolérées

Rassurons-nous, en fonction de notre condition physique, on peut continuer à exercer certaines activités sportives que l’on pratiquait avant, à condition de les arrêter en entamant le 3e trimestre de grossesse. Quelle bonne nouvelle ! Amatrices de promenade à vélo, celles-ci sont autorisées jusqu’au 6e mois. Et pour cause,  notre ventre rond modifiera ensuite totalement notre centre de gravité. Dur dur de tenir l’équilibre dans ces conditions. Il en sera de même pour le ski de fond, l’équitation… sports tolérés les 3 premiers mois de la grossesse mais formellement interdits par la suite. Patience, dans quelques semaines, nous deviendrons des pros de la rando-poussette, sport très en vogue chez les jeunes mamans.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous