fermer la recherche
mon compte bledina

Développement psychomoteur du bébé et motricité libre

Nous retrouvons à nouveau notre experte Audrey Marccaggi, Psychomotricienne, sur le Podcast des parents curieux, pour parler du développement psychomoteur du bébé, et notamment de l’importance de respecter le concept de “motricité libre” pour lui permettre de franchir, seul, chaque étape.

Quelles questions sont abordées par Audrey Marccaggi dans ce podcast ?

Qu’est-ce que la motricité libre ?

Il s’agit tout simplement de laisser votre bébé libre de ses gestes pour découvrir et acquérir par lui-même les postures et les déplacements dont il a besoin. En bref, ne pas le stimuler et ne pas le mettre dans des postures qu’il n’aura pas encore acquis tout seul. En revanche, ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas accompagner votre enfant !

Pour savoir comment l’accompagner au mieux, n’hésitez pas à écouter notre podcast sur ce sujet.

A quel âge débutent ces apprentissages psychomoteurs ?

Dès sa naissance ! On a l’impression qu’un petit bébé ne fait pas grand chose, qu’il ne bouge pas beaucoup, mais en fait il fait déjà de petites expérimentations ! Ondulations d’avant en arrière lorsqu’il est allongé sur le dos, oscillations sur le côté, etc. : le nourrisson cherche à retrouver par lui-même des sensations qu’il avait dans le ventre de sa maman et prend conscience de ses appuis (sur son dos, ses épaules, son bassin).

Il est important de garder en tête qu’en tant que parents, ce n’est pas vous qui allez apprendre à votre bébé à ramper, à tenir assis, à marcher, etc. Le cerveau et le corps de votre bébé sont biologiquement programmés pour ça ! Ne vous mettez pas la pression et faites-lui confiance ! A moins qu’il n’ait de problème neurologique, il apprendra seul si vous le laissez faire, avec votre attention bienveillante s’il a besoin d’aide ou s’il souhaite jouer avec vous.

Quelles sont les grandes étapes du développement psychomoteur du bébé ?

Alors que spontanément, la grande majorité des parents pense à la position assise ou à la marche, l’étape la plus importante du développement psychomoteur d’un bébé est en fait le retournement complet : du dos au ventre pour se retrouver à nouveau sur le dos.

Etape 1 de la motricité de l’enfant : le retournement du dos vers le ventre

Petit à petit, votre bébé va joindre ses mains proches de son visage et les regarder, puis chercher à toucher ses genoux, toucher sa poitrine, etc. : il découvre ainsi progressivement toutes les parties de son corps.

En se regroupant il va percevoir son corps comme un tout et cherchera ensuite à attraper ses pieds. D’ailleurs, il va souvent naturellement basculer sur le côté en tentant d’attraper ses genoux ou ses pieds ou encore en cherchant à attraper un objet qu’il aura repéré avec le regard.

Le retournement du dos vers le ventre apparaît, en moyenne, vers 5 mois* (pour certains à 3 mois, et pour d’autres à 6/7 mois).

Etape 2 de la motricité de l’enfant : le retournement du ventre vers le dos

Une fois à plat ventre, il découvrira de nouveaux appuis et cherchera à jouer avec ses bras pour pouvoir relever sa tête et transférer le poids d’un côté ou de l’autre, ou alors reposer sa tête pour pouvoir enrouler son épaule et repasser sur le dos.

Cette étape peut prendre un peu plus de temps.

Etape 3 de la motricité de l’enfant : le rampement

Plus il va être à l’aise pour libérer ses bras, plus il va comprendre qu’il peut trouver de la mobilité en se tractant avec ses bras pour se déplacer. Il va ensuite découvrir qu’il peut pousser sur ses pieds pour se déplacer encore plus loin et plus vite !

Etape 4 de la motricité de l’enfant : la marche à quatre pattes

A force de ramper, son regard de plus en plus curieux va être attiré vers des choses plus en hauteur, il va donc remonter les genoux sous le ventre pour se retrouver à 4 pattes afin de pouvoir attraper des objets sur la table basse ou sur le canapé, et se déplacera ainsi encore plus vite.

Grâce au 4 pattes, il crapahutera partout dans la maison en travaillant la coordination et la dissociation de la ceinture des épaules et de la ceinture du bassin, ce qui va préparer la marche. Il prendra conscience de l’espace et de l’organisation de la maison et essayera, toujours à 4 pattes, de grimper, d’enjamber, de pousser ou de tracter des choses.

La marche à 4 pattes est en moyenne acquise vers l’âge de 10 mois ou 11 mois*.

Etape 5 de la motricité de l’enfant : la position assise

La station assise autonome est toujours acquise après avoir rampé et marché à 4 pattes et généralement plutôt vers l’âge de 10 mois*.

Votre bébé va s’aider de ses bras pour repousser le sol et s’asseoir seul.

Etape 6 de la motricité de l’enfant : la position debout

Vers l’âge de 10 / 11 mois*, votre enfant va, à partir du 4 pattes, se repousser en arrière pour se mettre à genoux, puis pousser sur ses mains et ses pieds simultanément afin de se mettre debout, parfois en se hissant sur une table basse, par exemple.

On pourrait se dire qu’il va ensuite vite marcher après avoir acquis la station debout, mais cela peut prendre un peu de temps… Patience !

Etape 7 de la motricité de l’enfant : la marche

Avant de se tenir debout et de marcher de manière autonome, il saura déjà escalader, pousser, grimper, enjamber, monter et descendre de quelque chose car il aura expérimenté ces actions à 4 pattes. Vous aurez donc eu de nombreuses occasions de lui prodiguer de nombreux conseils de prudence.

La marche autonome s’acquiert en moyenne vers l’âge de 15 mois* et non à 1 an comme beaucoup de parents le pensent ! Pas d’inquiétude si votre enfant ne marche pas avant l’âge de 18 mois, à partir du moment où il est actif, en mouvement.

*Tous les âges sont indicatifs, chaque bébé se développant à son rythme !

Faut-il s’inquiéter si toutes ces étapes ne sont pas respectées ?

Il ne s’agit pas de s’inquiéter, mais toutes ces étapes sont importantes. Par exemple, les bébés qui avancent sur les fesses en sautillant plutôt qu’en faisant du 4 pattes ont été mis assis très tôt. Si c’est le cas de votre enfant, n’hésitez pas à le remettre à plat dos sur le sol pour qu’il apprenne à se mettre assis seul.

Souvenez-vous que votre bébé a la capacité d’apprendre à faire seul. Et si vous êtes inquiets, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre et à consulter un psychomotricien ou un kinésithérapeute si, ensemble, vous le jugez nécessaire.

De bons menus menus pour bébé ?
logo Blédipop
Téléchargez l’application
image oiseau
Blédina conseil
Une écoute personnalisée
À votre disposition 24/7
Contactez-nous
Vos produits chez vous !
logo Blédina e-shop
Livraison à domicile