On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Comment protéger bébé des moustiques cet été ?

Arnault Pfersdorff est pédiatre à Strasbourg et fondateur du site pediatre-online.fr, plate-forme de téléconseil accessible 7/7 jours, 24/24 heures. Ah ! le bonheur de profiter de son bébé l’été, ses petites cuisses dénudées… Mais vous n’êtes pas seul à vouloir le croquer : alerte, les moustiques attaquent ! Comment préserver la peau fragile d’un tout-petit des piqûres fourbes de ces insectes affamés ?

Comment éviter à bébé de se faire dévorer par les moustiques ?

« Avec de la prévention ! En éliminant, par exemple, les points d’eau stagnante, que ce soit dans les coupelles de plante ou la zinguerie. Et n’allumez jamais de lumière dans la chambre ouverte. Les moustiques se collent aux fenêtres et attendent le moment opportun pour entrer. Pour les vacances, choisissez une destination adaptée à l’âge de bébé. Avec un enfant de quelques mois, mieux vaut éviter les zones à risques dans la propagation du virus Zika, du chikungunya ou du paludisme. Ce n’est la même chose de se faire piquer en France, où le moustique ne met pas en péril la santé de l’enfant. »

Quels sont les meilleurs trucs pour empêcher les moustiques de s'attaquer aux plus petits ?

« Ce qui fonctionne le mieux, ce sont encore les moyens mécaniques à combiner entre eux. Les moustiquaires, imprégnées ou non de produits spécifiques, sont très utiles. On en trouve à tous les prix et il suffit de les garder fermées en permanence pour créer un espace de protection sûr. Il faut également réduire la surface cutanée disponible, par exemple, en habillant bébé de vêtements longs et légers. On peut aussi placer un ventilateur près du lit : tourné vers l’extérieur il empêche les moustiques de « remonter » vers l’enfant. Enfin, une peau bien hydratée est plus facilement boudée par les moustiques, attirés par les odeurs de transpiration. »

Les moustiquaires, imprégnées ou non de produits spécifiques, sont très utiles.
Peut-on utiliser des crèmes, lotions et répulsifs destinés à être appliqués sur la peau ?

« Les produits répulsifs les plus efficaces sont aussi les plus concentrés en molécules de synthèse, dont le fameux DEET, prohibé jusqu’à 30 mois (mais pas moins mauvais pour les plus grands). On considère surtout que les plus petits, jusqu’à l’âge de 2 ans environ, mettent tout à la bouche. Ils frottent leurs mains, touchent leur peau… L’utilisation de produits à même la peau doit vraiment être réservée aux zones à risques. »

L'utilisation de produits à même la peau doit vraiment être réservée aux zones à risques. »
Que penser des produits naturels à base de plantes ?

« Leur efficacité est limitée, au même titre que les lampes à UV. Quant aux bracelets imprégnés, aux applications sur smartphones ou aux recettes de grand-mère consistant à mettre du citron dans le cou, ça ne fonctionne pas. Les parents sont rassurés, car ils ont l’impression d’avoir fait quelque chose, mais ce n’est qu’illusion. À partir de 18 mois, on peut en revanche utiliser des diffuseurs électriques avec liquide ou plaquettes pour éliminer les moustiques cachés dans la chambre. On les débranche toujours 15 min avant de mettre bébé au dodo et on aère bien la pièce. »

Et, si malgré tous nos efforts, bébé s'est fait piquer...

« Certains enfants sur-réagissent et cela peut être très impressionnant. Lorsque la piqûre se situe vers l’œil, la bouche, les lèvres ou dans un pli et qu’il y a un œdème, on consulte. Quand l’enfant vient de se faire piquer, on peut utiliser un stick chauffant pour neutraliser la réaction. Une fois l’inflammation installée, il faut plutôt appliquer du froid. On utilise ensuite une crème cicatrisante et antibactérienne et un peu d’homéopathie. Pour éviter la surinfection, on désinfecte les boutons et on lime les ongles à ras. »

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous