Préparer un biberon avec la juste quantité de formule infantile

Votre bébé a plus de 6 mois, vous ne l’allaitez plus et il est sous formule infantile ? A cette période, il a probablement déjà commencé la diversification alimentaire. Mais le saviez-vous, le lait maternel ou le lait de suite à partir de 6 mois puis l’aliment lacté destiné aux enfants en bas âge à parti d’un an (couramment appelé « lait de croissance ») reste son aliment principal et ce, jusqu’à 3 ans au moins. Voyons ensemble les quantités quotidiennes dont votre bout de chou a besoin.

Quelle quantité de poudre de formule infantile par biberon ? 

Pour avoir la juste-quantité de formule infantile dans le biberon, il faut toujours utiliser la mesurette fournie dans la boîte. Pour préparer un biberon il faut compter une mesurette rase de poudre de formule infantile dans 30 ml d’eau. La quantité de formule infantile et le nombre de biberons que votre bébé prend évolue au fur et à mesure qu’il grandit.

A partir de 6 mois et sur avis médical, votre petit bout commence la diversification mais la quantité de lait 2ème âge ou lait de suite n’augmente sensiblement pas jusqu’à l’âge de 1 an.

A partir de 1 an et jusqu’à 3 ans au moins, le PNNS (Programme National Nutrition Santé)  recommande la consommation d’aliment lacté destiné aux enfants en bas âge (couramment appelé « lait de croissance »), adapté aux besoins nutritionnels de votre enfant. 

Les quantités recommandées en fonction de l’âge sont données à titre indicatif. Si votre enfant ne termine pas son biberon, il ne faut jamais le forcer, ses besoins évoluent au cours de la journée et il peut réclamer plus ou moins en fonction de son appétit.

 



AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d’utilisation d’une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du Corps Médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d’allaitement.
Notez cet article :