Comment concilier biberons et diversification alimentaire

Entre son 6ème et son 9ème mois, Bébé arrive à une période charnière de son alimentation. Il adopte progressivement le rythme de 4 repas par jour mais le lait maternel, ou un lait de suite, demeure le pilier de son régime. Néanmoins, il ne suffit plus à couvrir l'intégralité de ses besoins nutritionnels.


6 conseils pour introduire les aliments solides dans l’alimentation de bébé


Entre 6 et 9 mois, Bébé s'habitue progressivement à manger un peu moins souvent. Il est conseillé de diversifier progressivement son alimentation tant au niveau des saveurs que des textures, toujours en respectant son appétit.



Légumes, fruits, féculents, viande, poisson, œufs, matières grasses… Tous ces aliments, en complément de son lait maternel ou de suite, vont contribuer à satisfaire  ses nouveaux besoins nutritionnels.


Ses prises alimentaires passent progressivement de 6 à 4 par jour. Pour agrémenter le goût de son lait, on peut, de temps en temps, ajouter des céréales infantiles aux prises lactées du petit déjeuner. Il existe aussi des préparations toutes faites, très pratiques, si bébé n'est plus allaité.


Entre 6 et 9 mois, il est conseillé de poursuivre l'allaitement maternel, ou bien de lui donner jusqu'à 700 ml de lait de suite (6 - 12 mois) par jour, soit l'équivalent d'au moins trois biberons. Un dessert lacté adapté aux enfants en bas-âge peut compléter cet apport.


Mmmm, de la viande, du poisson et de l'œuf ! Certains petits en raffolent d'emblée. On ne dépasse pas pour autant 10g par jour, soit l'équivalent de 2 cuillerées à café, ou ¼ d'œuf dur  jusqu'à 7 mois, puis 20g par jour ou 1/3 d'œuf dès 8 mois.


Si les légumes sont présents au déjeuner et au dîner, les fruits sont proposés en dessert à midi et/ou au goûter et/ou au dîner. Pour ce qui est des quantités, rien de mieux que de faire confiance à l'appétit de Bébé.

A noter :

A 8 mois, un tout-petit a besoin de 6 fois moins de protéines qu'un adulte.

Notez cette bonne idée :