On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Bébé il est temps d’être propre

Journaliste et geek revendiqué, Monsieur Simon a vu son quotidien légèrement chamboulé par la naissance de deux enfants. Dans ses chroniques d’un jeune papa, ce blogueur désopilant nous livre ses trucs et astuces pour prendre avec le sourire toutes les surprises de la vie de parent.
Ouh là… Le petit dernier entre à la maternelle dans un an et c’est compliqué de le défaire de sa couche pleine. Ne stressez pas (trop), et suivez le guide dans le monde merveilleux de la propreté.

Règle #1
Premier conseil : de la patience
« Patieeence », tel est le mantra obsessionnel de n'importe quel parent normalement constitué. Inutile de paniquer, faites-le en douceur – dès lors que l'enfant aura atteint le palier psychologique qu'est le stade anal (le cerveau disant aux sphincters : « Hé, les gars ? On n’aurait pas quelque chose à faire ? »). Le stade anal n'arrivant qu'entre 18 mois et 2 ans, c'est peine perdu de vouloir mettre à tout prix l'enfant sur le pot. C'est contreproductif, ça risque de coincer. Dans tous les sens du terme.
Règle #2
Deuxième conseil : n'en faites pas des tonnes
Expliquez de façon limpide que le pipi et le caca filent dans les toilettes. Comme celui de Papa, de Maman, de grand frère ou grande sœur. Même Mamy. Oui. Même Mamy. Tout pareil. Positionnez intelligemment des pots dans les pièces de propreté et d'intimité (toilettes et salle de bains). Et s'il arrive à faire un petit cadeau au pot, ne sortez pas les cotillons, n'appelez pas la famille et ne lui décernez pas le trophée de l'enfant le plus propre de l'univers. Qu'y a-t-il de plus normal que de faire la petite (ou grosse) commission ? Rien.
Règle #3
Troisième conseil : ayez un sèche-linge
Ce n'est qu'entre 3 et 4 ans que l'enfant attrape le réflexe du « pipi dans la nuit ». Avant cela, il risque d'y avoir quelques « accidents ». Musclez donc le matelas de son lit avec deux draps housses et, entre les deux, une alèse étanche : on n’est jamais trop prudent. Si jamais il s’oublie dans son beau pantalon, versez sur la tâche de l'eau gazeuse et laissez agir une quarantaine de minutes. Vous m'en direz des nouvelles. Conseil bonus : aller sur le pot ne doit surtout pas être associé à une punition. Les premiers temps, restez avec votre enfant quand il expérimente cette nouvelle activité. Profitez-en pour lui lire un livre ou parler avec lui. Il pensera à autre chose que pipi popo et laissera plus facilement ses sphincters prendre les commandes.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous