On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Bébé commence à explorer l’espace : le début de la liberté !

Etape par étape : du plat ventre au quatre pattes

Bébé se retourne comme un chef et passe beaucoup de temps à jouer sur le ventre : il y découvre le monde différemment, sa curiosité est aiguisée. Mais comment accéder aux merveilles qui l’entourent ? Du roulé-boulé au glissement, jusqu’à la découverte du quatre pattes, c’est parti pour la conquête du déplacement !

L’horizon de notre petit curieux s’élargit, sa soif d’aventure aussi. Il est temps de trouver le moyen de partir à l’aventure.

 

Les roulés boulés

Se retourner : bébé maîtrise. Par quelques roulés boulés, il arrive à se rapprocher du joujou qui lui échappait. Oups, c’est un peu désorientant, le paysage tourne autour de lui. Pas de d’inquiétude, cela fait travailler les yeux et l’équilibre et quelle satisfaction de s’emparer de son trésor !

 

Le glissement : il rampe !

Tout d’abord bébé pousse sur ses bras et glisse vers l’arrière. Ensuite, en suivant maman du regard, il entraîne le reste de son corps et hop, il pivote comme une toupie.
Bientôt, il se dirige vers l’avant en tractant sur ses bras et le voilà qui rampe. C’est parti pour l’aventure !
Ces différentes phases peuvent durer de quelques jours à plusieurs mois, selon la témérité de notre petit cascadeur. Chacun à son rythme, chacun sa façon de crapahuter, il ne faut pas brûler les étapes…

Bientôt, il se dirige vers l’avant en tractant sur ses bras et le voilà qui rampe.

Vive le quatre pattes !

Un jour, bébé comprend qu’il peut remonter les genoux sous les hanches et repousser sur ses bras. Le voilà dans la position du quatre pattes, il n’y a plus qu’à trouver le moyen de bouger !
A force de se balancer à partir de cette position, petit loup va naturellement commencer à se déplacer et découvrir tout l’intérêt de cette méthode : elle lui permet d’aller plus vite et de franchir tous les obstacles qui lui résistaient encore lorsqu’il rampait.
A lui la liberté… et à nous de le surveiller !

La position assise

Bébé n’a pas besoin de notre intervention pour se mettre assis.
A partir du moment où il est à quatre pattes, il va logiquement découvrir comment se redresser en poussant le sol de ses bras pour s’asseoir sur les fesses. Le voilà en position verticale !
Quel bonheur pour lui de pouvoir maintenant s’installer où il veut et dans la position qui lui convient sans notre aide !

Bébé n’a pas besoin de notre intervention pour se mettre assis.

 

C'est parti pour l'aventure : bébé se laisse guider par ses sens

En partant l’explorer à quatre pattes, bébé va pouvoir faire plus ample connaissance avec son environnement. Mais aussi et surtout, grâce à cela, avec son corps et sa personnalité ! Tous ses sens sont sollicités pour satisfaire son immense soif de découverte.

A la découverte de l’espace…

Lorsqu’il était statique, bébé admirait les objets hors de sa portée sans vraiment savoir s’ils étaient près ou loin de lui.

Grâce à ses déplacements, il se familiarise doucement avec la notion de distance.

Cet objet est attirant ! Bébé l’a repéré en tournant la tête, il pivote et se dirige vers lui, franchit un obstacle et le saisit enfin.

Ce faisant, il analyse l’espace : près, loin, en haut, en bas, devant, derrière, à droite, à gauche… Ces notions se précisent pour notre petit explorateur qui affine son sens de l’orientation !

 

Grâce à ses déplacements, bébé se familiarise doucement avec la notion de distance.

… et de son corps

Guidé par ce qu’il voit et ce qu’il entend, bébé part à l’aventure.

Du tapis au carrelage, de l’herbe au sable, en passant sur une peluche ou une petite branche, il expérimente une multitude de sensations, plus ou moins agréables.
Il multiplie aussi les gestes et les positions pour se frayer un chemin.
Toutes ses émotions tactiles aident bébé à prendre conscience de son enveloppe corporelle.
Quel bien-être de se sentir à l’aise et autonome, de plus en plus souple et adroit !

 

Toutes ses expérimentations tactiles aident bébé à prendre conscience de son enveloppe corporelle.

 

L’exploration du bout des doigts

 

Maintenant qu’il bouge, notre aventurier n’a plus de limite à son territoire : la maison est son terrain de jeu.
Bébé veut saisir, triturer, tapoter, caresser, attraper tous les trésors qu’il déniche aux quatre coins de la maison.

Quelle variété dans les expériences et que de leçons !
A mesure qu’il prend de l’aisance dans ses déplacements à quatre pattes, bébé devient également de plus en plus délicat pour s’emparer de ce brin de laine ou cette miette de pain qui le fascinent sur son chemin…

 

Le sens du danger

 

Au fur et à mesure de ses progrès dans la mobilité, bébé va aussi développer son sens du danger.

En se retournant sur le ventre, il avait déjà appris à maîtriser sa tête pour ne pas la cogner.
A quatre pattes, il se construit vraiment en franchissant des obstacles : il se retourne pour descendre une marche par exemple.

Maman doit parfois l’aider mais en général, bébé fait attention et procède étape par étape si on le laisse aller à son rythme en étant présent pour le protéger, sans l’entraver !

Un petit curieux en sécurité à la maison

Dès que bébé devient mobile, en rampant ou à quatre pattes, il peut satisfaire son immense curiosité en allant découvrir tout ce qui l’intrigue dans la maison. C’est le moment de s’assurer que notre explorateur est en sécurité et qu’un accident domestique ne viendra pas perturber ses aventures.

Bébé bouge, il se faufile partout au ras du sol…

 

C’est un vrai bonheur de voir bébé crapahuter aux quatre coins de la maison, mais c’est aussi une source d’inquiétude : et s’il se blessait ?

Pour plus de sérénité, papa a sécurisé son terrain d’aventures, en protégeant les angles agressifs, en limitant  son accès par une barrière à certains endroits où il risque encore de chuter, comme les escaliers…
Sans oublier de veiller aussi à l’hygiène du sol ; eh oui bébé adore lécher le sol ! Et le chien de la maison ? Il est éloigné pour un temps de l’espace de bébé.

 

Papa et maman veillent aussi à l’hygiène du sol

… et il touche à tout !
C’est bien naturel ! Il s’éveille et tout ce qui est nouveau pour lui fait l’objet d’une étude poussée par ses petites mains et par sa bouche.

Il est donc important qu’il ne tombe pas nez à nez avec des objets coupants ou étouffants, des produits ménagers et pharmaceutiques, qui sont placés en hauteur.

 

Faire confiance à bébé

 

De façon générale, si nous laissons à bébé le temps de franchir à son rythme les étapes de la position ventrale au déplacement, il procédera par petits essais. Petit à petit il comprendra comment passer les obstacles comme une marche à descendre et ne prendra pas de risques inutiles.
Comme le souligne Michèle Forestier, kinésithérapeute spécialisée dans la rééducation des bébés (lien itv ?), le danger vient souvent de nous, lorsque nous plaçons bébé dans une position qu’il ne maîtrise pas : confronté à une situation à laquelle il n’est pas préparé, il peut avoir du mal à s’en sortir et se mettre en danger.

Si nous laissons à bébé le temps de franchir à son rythme les étapes de la position ventrale au déplacement, il procédera par petits essais

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous