On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Bébé m’aide en cuisine

Ce qu'il vous faut:

  • Le lieu: la cuisine
  • une chaise haute ou réhausseur

Pas à pas en image

Un mini chef en puissance

Un peu impatient de passer à table, rechignant souvent à manger ce qu’on lui propose, votre enfant est le candidat idéal pour « l’école des petits chefs ». Pour commencer, on lui demande des petites choses toutes simples : passer les légumes sous l’eau, nous donner un ustensile, mélanger la sauce. A 2 – 3 ans, il peut très bien, par exemple, verser de la farine dans un saladier, ajouter une pincée de sel, du sucre, de la levure, d’après nos indications, bien entendu.

En cuisine, chacun son rythme

L’important, c’est de l’impliquer et de le motiver : Positionner des aliments sur une plaque de cuisson, mélanger, rincer. On s’adapte au rythme et aux aptitudes de l’enfant. Il ne fera pas aussi bien que nous, ily aura peut-être quelques légers dégâts, il faut s’y attendre, mais c’est en pratiquant que l’on devienne plus adroit. Donc, on prend son temps, et on le surveille ou on l’aide bien pour éviter les incidents.

C'est tellement meilleur quand on le fait soi-même

On n’hésite pas à ruser  et on prépare ensemble ce qu’il ne mange pas souvent, légumes et fruits en priorité. Il y a de fortes chances pour qu’il apprécie plus un plat, ou un aliment, s’il a aidé à sa préparation. Certains légumes, parfois peu appréciés, apparaissent savoureux. Les haricots verts auxquels il a ajouté le persil cueilli dans le jardin et lavé par ses soins, ou le pot d’herbes aromatiques, , sont bien différents. Que dire du gratin de blettes (les blettes ne sont donc pas des « bêtes » ?), désormais plébiscité.

On soigne la présentation

Il peut aider à dresser la table, ou des assiettes « juste pour faire joli ». De la ciboulette, un peu de chapelure,  des lamelles de fruits, sont faciles à ajouter et procurent une grande joie, en plus de rendre le tout appétissant. Pourquoi ne pas faire des papillons tiens ? Il suffit pour ça de quelques rondelles de tomate pour faire les ailes, un bâtonnet de concombre pour le corps, et des brins d’aneth pour les antennes.

Pour prévenir les risques d’accidents domestiques liés à la cuisine: http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdf

Les + de cette expérience :
  • C'est un privilege à partager avec l'enfant
  • Actif, l'enfant découvre en amont les aliments
  • C'est une activité valorisante et ludique qui active ses sens et le prépare à passer à table.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous