On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Proscrire l’automédication pendant l’allaitement

Durant l’allaitement, tout ce que vous mangerez ou boirez sera automatiquement transmis à votre enfant via le lait maternel. C’est la raison pour laquelle durant cette période, il est recommandé de ne prendre aucun médicament sans avis médical.

La prise de médicaments

Migraines ? Maux de ventre ? Les femmes qui allaitent ne sont pas à l’abri de maladies bénignes. Nous sommes alors tentées de nous soigner par nous-mêmes. Halte-là ! Souvenons-nous de la recommandation de la sage-femme qui nous a aidé à mettre bébé au sein : il est formellement interdit de s’auto-médicamenter quand on allaite un bébé. Et pour cause, tout ce que nous ingérons passe directement dans le lait maternel, médicaments y compris. Ces derniers pourraient avoir des effets nocifs sur le bébé. Pas question de mettre notre bout de chou en danger ! Gardons donc cette consigne bien en tête : il faut toujours demander l’avis d’un médecin avant de prendre quoi que ce soit, lui seul saura nous conseiller des remèdes compatibles avec l’allaitement.

Le moyen de contraception

Tant que nous allaitons, nous n’avons pas notre retour de couches, c’est à dire la reprise de nos règles. Mais ne nous méprenons pas : absence de règles ne rime pas avec absence d’ovulation ! Nous pouvons donc retomber enceinte durant cette période. C’est la raison pour laquelle avant de sortir de la maternité, notre obstétricien ou la sage-femme nos rend une petite visite sympathique au cours de laquelle ils nous donnent quelques conseils pour bien vivre notre retour à la maison avec bébé, mais aussi une ordonnance pour reprendre une contraception. Durant l’allaitement, on peut sans souci reprendre une contraception régulière.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous