On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

Apports énergétiques du 2ème trimestre, adoptez les bons réflexes !

Etre enceinte, c’est aussi un temps pour soi, une période où l’on doit rester à l’écoute de son corps. Bien manger, privilégier des aliments frais et sains, répond normalement à l’essentiel de nos besoins. Reste à bien les évaluer et à faire attention aux carences éventuelles.

Bien évaluer les besoins caloriques…

En temps normal, les besoins caloriques d’une femme ayant une activité physique moyenne, se situent autour de 2000 calories par jour. Enceinte, les besoins augmentent de 10 à 15% en moyenne. A titre d’exemple, au début de la grossesse, la future maman a besoin en moyenne de 150 calories en plus par jour. Ce qui revient, en gros, à ajouter une pomme et un fromage blanc à son menu journalier. On est bien loin du « manger pour deux », c’est certain !

…pour bien répartir ses apports nutritionnels

Autre exemple, durant le dernier trimestre, on grimpe autour de 250 à 300 calories en plus par jour, soit l’équivalent de 2 œufs et 2 fruits… Une alimentation normale et équilibrée est donc largement suffisante pour couvrir ces nouveaux besoins énergétiques. Trois repas complets par jour, une ou deux collations supplémentaires, et le tour est joué ! Le plus important : bien varier ses menus, continuer à se faire la cuisine et savourer équilibré.

Une alimentation vraiment équilibrée : le challenge

Si l’apport calorique croît faiblement, les besoins nutritionnels en vitamines et oligo-éléments augmentent en revanche sensiblement : 30 %  en plus, en moyenne, en iode et en vitamine B9, 50% en plus pour le fer et la vitamine B. Malheureusement, avoir une alimentation variée et équilibrée, riche en saveur et en nutriments, n’est pas toujours évident. Outre les nausées, des envies gourmandes parfois surprenantes, beaucoup de futures mamans continuent à travailler et jonglent avec leur emploi du temps.

Attention aux carences !

Des carences peuvent alors survenir. Il ne s’agit pas pour autant de prendre systématiquement des compléments alimentaires. Les comprimés que l’on trouve au supermarché peuvent être tentants mais, tout comme les médicaments, ils peuvent comporter des risques. C’est le médecin qui, après une prise de sang, est à même d’évaluer les besoins. Tout comme la sage-femme, il peut aussi évaluer la prise de poids, parfois excessive, ou trop faible.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous