On mange mieux
quand on est curieux
On mange mieux
quand on est curieux

2e trimestre : il bouge !

Il bouge

Bébé bouge et la future maman va découvrir ses mouvements au cours de ce 2e trimestre, de jour comme de nuit !

Le 2e trimestre de la grossesse est traditionnellement celui de la grande forme. Physique, car les désagréments des trois 1ers mois ont disparu. Physique, aussi, parce que le ventre s’arrondit au fil des semaines : la grossesse est bien visible ! Et enfin une pleine forme émotionnelle, les hormones boostent l’humeur, nos futures mamans sont épanouies ! Elles sont rassurées, elles sentent leur bébé bouger et tous ses sens sont en éveil !

Quand vais-je le sentir bouger ?

Ce second trimestre, la question du jour est  » Vais-je le sentir bouger ?  » Les premiers mouvements du fœtus sont perceptibles autour de la 20ème SA / 22ème SA pour une première grossesse, un peu plus tôt pour une seconde grossesse (17 à 18 SA).

 

 » Des bulles d’eau, des gargouillis, des ailes de papillons sont les mots souvent utilisés par les futures mamans pour décrire ces premiers mouvements  » selon Corine Rebelle, médecin échographiste.  » Le bébé commence à bouger bien plus tôt, il ondule dès la 7ème SA, il s’appuie sur les parois de l’utérus depuis la 17ème ou 18ème SA ! Et des premières ondulations aux galipettes, il n’y a qu’un pas !  »

 

Des bulles d’eau, des gargouillis, des ailes de papillons

 

Phases d’éveil et de sommeil

A partir de la 20ème SA, le fœtus alterne des phases d’éveil et de sommeil toutes les 45 minutes. Or la nuit, le bébé est plus à l’aise, le ventre est détendu et la maman plus à l’écoute. Pas étonnant donc qu’on le sente bouger souvent la nuit.  » Inviter le papa à poser une main ou chanter peut peut-être l’apaiser  » conseille Adeline Alzieu, sage-femme.

A partir de la 20ème SA, le fœtus alterne des phases d’éveil et de sommeil toutes les 45 minutes.

La 2e échographie obligatoire

Réalisée entre la 20e et la 22e SA, la 2e échographie obligatoire offre un joli rendez-vous visuel avec le fœtus et, toujours, de précieuses informations sur son évolution… Les mouvements du fœtus sont ressentis par la maman, qui peut à cette occasion savoir si c’est « il » ou « elle ».

La 2e échographie obligatoire du suivi de grossesse est celle de la rencontre de tous les sens. La future maman perçoit désormais nettement les mouvements de bébé. Avec un peu de patience, c’est peut-être aussi le cas du futur papa ! La future maman peut toucher son bébé à travers la paroi de l’utérus, elle fond au bruit des battements de son cœur, ses yeux se régalent devant les images de l’échographie… Tous les sens de la maman et du fœtus sont en éveil pour cette échographie du 5e mois.

1ere échographie : le fœtus ressemble déjà à un bébé, à la 3e, il est si grand qu’on ne peut plus le voir en entier.

 

Il a déjà tout d’un bébé

Lors de l’échographie du 5e mois, on constate à quel point le fœtus a évolué. Il pèse environ 500 grammes et mesure en moyenne entre 25 et 28 cm… Comment mesure-t-on sa taille ? En multipliant par 7 la longueur de son fémur. Les parents peuvent facilement voir la forme de ses cuisses, de ses mains, de ses pieds… Le fœtus apparait encore en entier sur l’image, c’est l’occasion pour la future maman de se le représenter en tant que bébé. Il y ressemble déjà tant…

Le sexe du futur bébé est aussi visible : aux parents de choisir d’avoir l’information ou pas.

Le sexe du futur bébé est aussi visible : aux parents de choisir d’avoir l’information ou pas !

Des mesures, des mesures

L’échographie du 2e trimestre est aussi celle de toutes les mesures pour observer le développement du fœtus. Chaque organe fait ainsi particulièrement l’objet d’une attention soutenue.

Le volume du liquide amniotique est également mesuré, tout comme l’épaisseur du placenta et le fonctionnement du cordon ombilical. Il arrive que les futurs parents trouvent cette 2e échographie angoissante en raison de toutes ces mesures. Pas de panique, elles sont nécessaires au suivi de la grossesse.

Une échographie à 18 SA ?

Une échographie supplémentaire peut être réalisée avant l’échographie du 2e trimestre. Elle est notamment proposée si la future maman présente des taux d’hormones trop hauts ou trop bas. Elle permet ainsi de vérifier plus tôt la présence de tous les organes. Déjà, on peut voir le fœtus bouger, pousser l’utérus de ses pieds ou mettre ses bras derrière la tête !

ENCADRE : Echographie 3D : 3 questions pour tout savoir

Les explications du Dr Corine Rebelle, gynécologue attachée à la maternité de la Croix Rousse, Lyon.

L’échographie 3D est-elle systématique ?

Non. L’échographie 3D peut être demandée par la future maman aux alentours du 4e ou 5e mois de grossesse, mais elle ne fait pas partie des échographies obligatoires. Son coût (environ 90 €) n’est pas remboursé par l’assurance maladie, sauf en cas de prescription médicale.

L’échographie 3D a-t-elle un intérêt médical ?

L’échographie 3D peut être un appui pour l’équipe médicale mais seulement dans certains cas de dépistages spécifiques. Il faut savoir qu’elle n’est pas nécessaire en temps normal.

Doit-on se préparer avant une échographie 3D ?

Voir le visage de votre bébé en relief, cela peut surprendre… Pour s’y préparer, il faut savoir que la 3D n’est pas une photo mais une image de reconstruction. Imaginer la frimousse de son petit ange est souvent beaucoup plus romantique…

2e trimestre : maman grossit, bébé grandit

Le ventre s’arrondit, le changement du corps est visible : c’est celui d’une future maman ! Pour le bichonner, activité physique et alimentation équilibrée sont les alliés d’une prise de poids régulière au fil de ce 2e trimestre.

La prise de poids pendant la grossesse est en moyenne de 12 kg. A partir du 4e mois de grossesse, on prend en moyenne 1 à 2 kg par mois, en sachant que la prise de poids est surveillée à chaque visite mensuelle de suivi de grossesse. Mais si tout dépend du poids de départ de la future maman, une alimentation équilibrée est le secret d’une prise de poids régulière.

Grossesse et alimentation : l’équilibre !

3 repas et 2 collations, 5 fruits et légumes par jour, des aliments riches en fer et en fibres (légumineuses, légumes à feuilles vertes) : l’alimentation de la femme enceinte doit être variée. Mais le 2e trimestre de la grossesse est aussi celui des envies subites et des fringales.

 

S’il ne sert à rien de se restreindre, le bon sens est de mise. Envie de chocolat ? D’accord pour quelques carrés, vous avez sûrement besoin de magnésium mais la plaquette n’est pas obligée d’y passer, et encore moins tous les jours ! Rappelez-vous, il ne faut pas manger deux fois plus mais deux fois mieux.

Mais le 2e trimestre de la grossesse est aussi celui des envies subites et des fringales.

S’il ne sert à rien de se restreindre, le bon sens est de mise.

 

On bouge !

Autre clé d’une forme olympique en ce 2e trimestre : l’activité physique. L’heure n’est pas au marathon ni aux sports explosifs, place à la douceur et à l’endurance. Bébé bouge et sa présence est désormais bien visible, bougez avec lui ! Par exemple, marcher 30 minutes favorise la circulation sanguine et fait du bien au transit. Nager procure une sensation de légèreté et de bien-être. Le yoga est idéal pour se détendre, bref bouger n’a que des aspects positifs : allez-y ! En prenant toutefois soin de faire le point avec votre médecin au préalable.

Les interdits

Du côté des interdits alimentaires de la grossesse, ce sont les mêmes qu’au 1er trimestre : manger la viande, le poisson et les œufs bien cuits et laisser de côté tout ce qui est fromages et préparations fromagères au lait cru. Idem pour la charcuterie.

Et bien sûr nettoyer le réfrigérateur régulièrement.

Pour celles qui sont non-immunisées contre la toxoplasmose, il convient toujours de respecter certaines règles :

– Manger la viande bien cuite

– Bien laver et éplucher les légumes ainsi que les ustensiles de cuisine.

– Eviter de manipuler la litière du chat.

Désagréments et troubles du 2e trimestre

Le 2e trimestre de grossesse est souvent considéré comme un âge d’or : tout va bien ! Mais quelques désagréments peuvent s’inviter. Troubles urinaires, tiraillements, sommeil perturbé… il existe des clés pour en venir à bout.

Les jambes lourdes

Les paupières étaient lourdes au 1er trimestre, c’est maintenant au tour des jambes ! Pour favoriser la circulation sanguine et alléger les jambes, n’hésitez pas à surélever les pieds du lit au niveau de vos pieds. Un annuaire sous chaque pied de lit ou un coussin glissé sous le matelas au bout du lit par exemple. Mais rien n’est plus efficace que le port de bas de contention dès le début de la grossesse.

Pour favoriser la circulation sanguine et alléger les jambes, n’hésitez pas à surélever les pieds du lit au niveau de vos pieds.

 

Ca tire

Le dos qui tire, les douleurs diffuses dans le bassin : les modifications hormonales et les changements physiques peuvent avoir des répercussions douloureuses.

Au fur et à mesure de la croissance du fœtus, les ligaments continuent à s’étirer du côté du bassin, et ça peut encore tirailler. Par ailleurs, le centre de gravité se déplace, les lombaires peuvent parfois se rappeler à l’ordre. Une activité physique régulière et douce, un matelas ferme et des plages de repos confortables sont de bons alliés : prenez soin de vous. Et, bien sûr, le professionnel de santé qui suit votre grossesse est le plus apte à vous conseiller et vous soulager ; il pourra vous recommander des séances chez le kinésithérapeute.

 

Prévenir les vergetures

Les vergetures apparaissent à la faveur de la prise de poids pendant la grossesse, et particulièrement en cas de prise de poids brutale. Veiller à avoir une alimentation équilibrée est une chose, s’hydrater pour prévenir ce changement du corps en est une autre. N’hésitez pas à vous enduire de crème chaque jour, particulièrement au niveau du ventre, des fesses, des seins et des cuisses.

Envie de faire pipi, c’est normal

Au fur et à mesure de la croissance du fœtus, l’utérus prend naturellement du volume. En grossissant celui-ci s’appuie de plus en plus sur la vessie. A la clé, de fréquentes envies d’uriner. Ce léger désagrément de la grossesse est imparable : il faut faire pipi, et c’est tout !

Par contre, la grossesse a tendance à favoriser les infections urinaires. Pour les prévenir, boire beaucoup d’eau (au moins 1,5 l par jour) est tout à fait recommandé. Un bilan urinaire sera systématiquement proposé à la consultation du 6ème mois pour faire le point.

La famille s'agrandit, la famille se construit

Vivre une première grossesse, c’est aussi commencer à construire sa famille. Pour les suivantes, chaque grossesse est une nouvelle étape de l’histoire familiale, dans laquelle chacun a sa place. La famille s’agrandit, la famille se construit, à deux, puis à plusieurs.

Première grossesse : la place du père

Comment prendre sa place de père lors d’une première grossesse ? Si la future maman ressent énormément de choses, c’est parfois plus difficile pour le futur papa de se sentir investi dans la grossesse. C’est souvent lors de la première échographie obligatoire qu’il prend conscience du miracle qui se produit. Assister aux suivantes lui permet de suivre l’évolution du fœtus, mais aussi son chemin vers sa paternité.

Le rôle du papa est important à l’accouchement et aussi après la naissance.  » Passer une nuit à la maternité avec la maman et le bébé permet un vrai moment intime à trois et peut éviter le baby blues de la maman au retour à la maison. » nous dit Corinne Rebelle, médecin attachée à la maternité de la Croix Rousse.

 

C’est souvent lors de la première échographie obligatoire qu’il prend conscience du miracle qui se produit. Assister aux suivantes lui permet de suivre l’évolution du fœtus, mais aussi son chemin vers sa paternité.

Le contact avec le futur papa

Si le futur papa constate d’abord le résultat des modifications hormonales de sa compagne au travers de ses sautes d’humeur, les changements physiques pendant la grossesse jouent bien sûr pleinement leur rôle. Lorsque le fœtus commence à bouger, la future maman est la seule à le ressentir. Mais, très vite, en posant la main sur le ventre, le papa va pouvoir lui aussi sentir les mouvements de bébé. En s’armant de patience, il va établir les premiers contacts avec lui.

La préparation à la naissance

Les cours de préparation à la naissance commencent au cours du 4e ou du 5e mois de grossesse. L’haptonomie est une méthode de préparation à l’accouchement dont les cours se déroulent en présence du papa. C’est « la » méthode plébiscitée par tous ceux qui souhaitent s’investir dans la grossesse de leur compagne.

Les enfants

La famille va s’agrandir avec l’arrivée d’un bébé. Comment le dire aux enfants ? Il est conseillé de garder le secret au cours du 1er trimestre, puis quand le ventre s’arrondit et devient visible, chacun agit comme il veut. Pour les jeunes enfants, des livres sur le sujet ainsi que des peluches munis d’un bébé (comme les kangourous, par exemple) sont de bons moyens de préparer l’arrivée d’un bébé. Pour les plus grands, il est bon de leur faire savoir que le cœur des parents est toujours assez grand pour aimer tous leurs enfants.

Top {{options.articles.limit}} des articles
{{category.name}}

Nos articles pour
tout savoir sur bébé !

Alimentation, sommeil…
Des conseils
pour votre ?
Contactez-nous